RDC-Ebola : la barre de 20 000 personnes déjà vaccinées avec le second vaccin Johnson&Johnson déjà franchie
Photo ACTUALITE.CD.

Plus de 20 000 personnes ont déjà reçu la première dose du second vaccin Johnson & Johnson dans les aires de santé de Majengo et Kahembe dans la commune de Karisimbi à Goma. 3 600 sont déjà repassées dans les six sites de vaccination pour recevoir la deuxième dose.

« La vaccination avance très bien puisque jusqu'au 29 février 2020, on est déjà à plus de 20 000 personnes qui sont venues se faire vacciner pour la première dose. Les participants pour la deuxième dose sont déjà à 3 600. Pour nous, c’est très positif de constater l'engouement. On va continuer à vacciner les participants qui se sont déjà faits vacciner pour la première dose. Cette dose se donne au 56e jour après la première. On les invite à venir comme ils l'ont fait pour la première dose », a dit Liévin Kalyongo, réfèrent médical et engagement communautaire à MSF au Nord-Kivu.

Parmi les 404 cas suspects en cours d’investigation aucun nouveau cas confirmé pour le 13e jour consécutif.

« Aujourd'hui, ça fait 13 jours sans qu'aucun nouveau cas ne soit signalé. Nous espérons que nous sommes presqu'à la fin de cette épidémie. Du coup, pour les activités d’urgence de MSF en lien avec la réponse à l’épidémie Ebola, nous commençons à penser à notre plan de désengagement mais on laisse en place de nombreuses équipes de MSF qui travaillent depuis bien longtemps sur plusieurs autres thématiques de santé comme les violences, la rougeole, le choléra, etc. Aujourd'hui, il y a beaucoup d'espoirs que nous allons finir avec cette épidémie d'Ebola », a rassuré Brian Miller, coordinateur d'urgence pour MSF au Nord-Kivu.

Selon le bulletin du comité technique multisectoriel du 1er mars 2020, depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 3.444, dont 3.310 confirmés et 134 probables. Au total, il y a eu 2.264 décès (2.130 confirmés et 134 probables) et 1.168 vainqueurs (personnes guéries, ou survivants).

« J'ai exprimé mon sentiment qu'on va vers la fin de l'épidémie. Continuez à collaborer avec les gens de la riposte. On ne parle plus des cas dans des zones qui ont connu beaucoup des cas comme Butembo. La zone de Beni c'est le seul endroit où il y a une dizaine de jours, il y avait des cas. Mais, si on finit avec Beni et que la situation continue comme elle est, on pense qu'on va bientôt annoncer la fin de l'épidémie », a déclaré Abdou Amy Dieng, coordonnateur spécial adjoint du bureau du coordonnateur des Nations-Unies pour la réponse d'urgence à l'épidémie d'Ebola à l'issue de la rencontre le mercredi 26 février 2020 avec le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu  Kasivita.

Depuis le début de la vaccination le 8 août 2018 avec le vaccin rVSV-ZEBOV 298.914 personnes ont été vaccinées. Approuvé le 22 octobre 2019 par le Comité d’Éthique de l’école de santé publique de l’université de Kinshasa et le 23 octobre 2019 par le comité d’Éthique national, le deuxième vaccin, dénommé Ad26.ZEBOV/MVA-BN-Filo, est produit par la firme Janssen Pharmaceuticals pour la société Johnson & Johnson.

Ce nouveau vaccin vient en complément du premier, le rVSV-ZEBOV, vaccin utilisé jusque-là (depuis le 08 août 2018) dans cette épidémie fabriquée par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du Comité d’Éthique le 20 mai 2018.

Jonathan Kombi

 

 
 
No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

 
 

A la une