Catégorie
ACTUALITE.CD

Le Gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, annonce l’arrestation, dimanche 19 janvier dernier, à Goma d’un élément soupçonné d'appartenir à la rébellion ougandaise d’Allied Democratic Forces (ADF), auteure présumée des tueries de civils, depuis plus de cinq ans, dans la région de Beni (Nord-Kivu). 

Intervenant au café de presse organisé ce lundi 20 janvier à Goma par la section provinciale de l'Union nationale de la presse du Congo (UNPC), le chef de l’exécutif provincial du Nord-Kivu a précisé que ce sujet a été arrêté en possession des bombes artisanales. 

"Je crois que la population est en train de se rendre compte qu'au-delà des congolais qui sont dans des bandes criminelles, il y a aussi des réseaux des criminels étrangers. Hier (dimanche, Ndlr), on a d'ailleurs arrêté un ADF ici à Goma avec des bombes artisanales. Parce que depuis qu'on a commencé la traque à Beni, ils se sont déjà dispersés", a indiqué Carly Nzanzu Kasivita. Il n’a toutefois pas précisé les circonstances de son arrestation.

Depuis fin octobre 2019, les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont lancé les opérations militaires dites de "grande envergure" pour traquer les combattants ADF, auteurs présumés des tueries des milliers des civils dans la région de Beni. L’armée congolaise a annoncé avoir conquis plusieurs bastions de ces combattants. Ce qui les entrainerait ceux qui n’ont pas été neutralisés à se volatiliser dans la nature. 

Le Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita appelle ses administrés à la vigilance. "C'est encore une fois l'occasion pour moi de demander aux congolais d'être vigilants. La sécurité, nous ne pourrons la maintenir qu'avec la collaboration de la population", a-t-il exhorté.

 

Jonathan Kombi

Vidéo