Breaking news

RDC : Le CLC exige la « suspension » d’ici le 30 septembre de toutes les personnes impliquées dans l’affaire de 15 millions USD pour libérer la justice  

Jeudi 19 septembre 2019 - 13:51
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Le Comité Laïc de Coordination (CLC) a exigé « la suspension à titre conservatoire » de toutes les personnes impliquées dans la disparition présumée de la somme de 15 millions de dollars du trésor public, et cela dans les 10 prochains jours, pour permettre à la justice de faire, sans inquiétudes, son travail. 

« C’est pourquoi, plus concrètement, jusqu’au 30 septembre 2019, le CLC exige la suspension à titre conservatoire, de toutes les personnes impliquées dans le détournement de quinze millions de dollars, afin de permettre à la justice de faire son travail sans entraves », dit la déclaration lue ce jeudi 19 septembre par le professeur Isidore Ndaywel, l’un des membres du CLC.

Le CLC dit attendre les « garanties fermes » du gouvernement et des institutions publiques, pour arrêter définitivement « la  banalisation de la corruption » et pour que, plus jamais, aucune autorité, quel que soit son rang, ne puisse « toucher impunément à la caisse de l’Etat » et « s’accaparer des biens publics ».

La somme 15 millions USD représente le bénéfice de l’Etat issus de l’opération de remboursement de 100 millions USD des sociétés pétrolières non producteurs pour compenser le manque à gagner réclamé résultant du gel des prix des produits pétroliers par le gouvernement. Le directeur de cabinet du Chef de l’Etat Vital Kamerhe a été indexé dans le rapport de l’enquête des inspecteurs de l’inspection général des finances. Le président Félix Tshisekedi a reçu et a encouragé l’inspecteur général des finances à poursuivre sa mission. Le dossier est déjà sur la table du procureur général de la République.

Ivan Kasongo