Breaking news

Kasaï Central : Une ONG dénonce la supercherie de CREC7 / RDC sur la route de Kalamba Mbuji

Jeudi 19 septembre 2019 - 21:51
Catégorie
DR

Le conflit qui oppose les autorités provinciales du Kasaï Central à la Société Chinoise China Railway Seventh Group Corporation Limites, CREC7/RDC, société de droit Congolais, a fait réagir le Regroupement pour la bonne gouvernance et le développement, REGED, une structure de la société civile active au Kasaï Central qui pense que le Protocole d'Accord signé en son temps par le gouverneur de l'ex Kasaï Occidental Alex Lande et CREC7 RDC est une supercherie qui mérite d'être purement et simplement annulée.

"Le Protocole d'Accord signé en date du 6 novembre 2013 dispose que CREC7 RDC devait construire une route de 220 Km en terre battue partant de Kananga jusqu'à la rivière Kasaï à la frontière avec la province de Lunda Norte en Angola en passant par la localité de Kalamba Mbuji en Territoire de Luiza. Deux ponts devaient être jetés notamment sur les rivières Lueta et Kasaï en plus de l'asphaltage de 10 Kms de la route au départ de Kananga" note le REGED dans une déclaration à ACTUALITE. CD.  

"Curieusement, alors que la route ne se trouve qu'au niveau de la piste d'ouverture avec deux ponts flottants financés par le Gouvernement d'Angola, CREC7 RDC l'a ouverte au trafic et a placé des Citoyens Chinois qui perçoivent des frais exorbitants de taxe de péage et de pesage. Ce qui est une violation du Protocole d'accord ", regrette REGED qui salue le courage du Gouverneur de la Province du Kasaï Central, Martin Kabuya qui tente de mettre fin à ce qu'il appelle supercherie. Le REGED recommande l'annulation du Protocole d'accord de 2013 qui aliène l'avenir de la Province, car il était convenu que CREC7 RDC investisse 25 millions USD pour cet ouvrage. Dans une documentation abondante consultée par ACTUALITE.CD, il apparaît à l'article 14 du Protocole d'accord que la Province de l'ex Kasaï Occidental versait chaque mois depuis janvier 2014 à CREC7 RDC 100.000 USD sur ses recettes du Fonds d'entretien routier, FONER en plus des engins de l'Office des Routes et de l'Office de la Voirie et Drainage que la Province cédait à CREC7 RDC. "Sur base de ces éléments, on est en droit de se demander en quoi a consisté l'investissement de CREC7 RDC sur cette route" s'interroge le REGED. Pour le contexte, un conflit oppose les autorités provinciales du Kasaï Central à CREC7 RDC. Cette entreprise devait ouvrir, consolider et entretenir la route de Kalamba Mbuji qui permet à la province d'avoir un accès à l'océan Atlantique par les ports de Lobito et de Luanda ainsi qu'aux chemins de fer de Benguela en Angola.

Alors que la route était encore à l'étape de l'ouverture des pistes, les Chinois de CREC7 RDC y ont installé des postes de péage et de pesage.

Aujourd'hui, la piste est totalement délabrée que les espoirs soulevés par cette route tendent à s'envoler.

 

Sosthène Kambidi