Breaking news

Le congolais Evariste Mfaume lauréat régional pour l’Afrique de la Distinction « Nansen du HCR pour les réfugiés »

Mercredi 18 septembre 2019 - 17:45
Catégorie
ACTUALITE.CD

Communiqué.

Evariste Mfaume, un citoyen congolais, militant des droits de l’homme, est le lauréat régional pour l’Afrique de la distinction Nansen du HCR pour les réfugiés en 2019.

Depuis des années, Evariste Mfaume, 46 ans, défend les droits des Congolais déplacés par les conflits, ainsi que ceux des réfugiés et des communautés d’accueil. Il plaide pour que des terres leur soient allouées afin qu’ils puissent en tirer des revenus et reconstruire leurs vies.

Evariste Mfaume a fondé en 2003 l’organisation Solidarité des Volontaires pour l’Humanité au Sud-Kivu, sa région d’origine qui connait des troubles et des violences depuis plusieurs années.

Il a commencé par dénoncer les violations des droits de l’homme en République démocratique du Congo, puis dans les pays voisins comme en Tanzanie ou au Burundi.

Alors qu’il vivait dans le camp de Nyarugusu en Tanzanie en 2005, il a rencontré beaucoup de réfugiés congolais qui aspiraient à retourner chez eux mais qui n’avaient pas d’endroit où rentrer.

Evariste Mfaume a plaidé auprès du gouvernement pour qu’il alloue des parcelles de terres vacantes dans la brousse aux personnes de retour. Cela a conduit à la création des dénommés « villages de la paix » dans les villes de Baraka, Fizi, Sebele et Mboko au Sud-Kivu.

Les agriculteurs congolais et les réfugiés burundais qui travaillent dans la ferme de manioc sont un cas d’espèce. Au total, 150 agriculteurs, dont des personnes déplacées, ont trouvé un moyen de se reconstruire grâce à la ferme – l’une des trois fermes communautaires installées sur trois hectares de terres qu’Evariste Mfaume a aidé à installer avec l’aide des autorités et des communautés locales.

Cette expérience l’a convaincu que l’accès dans des conditions d’égalité à des terres où les réfugiés et la population locale peuvent travailler ensemble est essentiel pour la paix et la stabilité. Cette approche est celle du Pacte mondial sur les réfugiés adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies l’année dernière et les femmes sont au cœur de la démarche.

C’est pour l’ensemble de son travail qu’il a été désigné comme lauréat régional pour l’Afrique de la distinction Nansen du HCR pour les réfugiés. Evariste Mfaume recevra sa distinction le vendredi 27 septembre 2019 à Kinshasa lors d’une cérémonie organisée avec le généreux soutien des gouvernements suisse et norvégien.

Depuis 65 ans, la distinction Nansen du HCR pour les réfugiés honore le travail extraordinaire afin de venir en aide aux personnes déracinées, récompensant des individus, des groupes ou organisations qui ont travaillé de manière inlassable pour protéger les réfugiés, les déplacés et les apatrides. La distinction est soutenue au niveau mondial par les gouvernements suisse et norvégien. Le prix doit son nom à Fridtjof Nansen qui fut le premier Haut Commissaire aux réfugiés de la Société des Nations (1920-1930).

Il y a cinq lauréats régionaux en 2019 à savoir Evariste Mfaume pour l’Afrique, Bianka Rodriguez pour l’Amérique, Alberto Cairo pour l’Asie, Humanitarian Corridors pour l’Europe et Abeer Khreisha pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

Au niveau mondial, le nom du lauréat final sera annoncé le 2 octobre et il se verra remettre la distinction lors d’une cérémonie à Genève le 7 octobre.