Breaking news

Nord-Kivu : Après une attaque des présumés combattants FDLR à Kisharo, un député provincial appelle au renforcement de la sécurité

Vendredi 30 août 2019 - 16:55
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Quelques heures après une attaque des présumés FDLR à Kisharo, à une trentaine de Km de Kiwanja, groupement de Binza dans la chefferie de Bwisha (Rutshuru), le député provincial Elie Nzaghani dénonce la précarité de la situation sécuritaire dans cette zone.

L'élu du coin déplore l'incendie des boutiques, maisons et véhicules par les assaillants.

« Il y a quand même des dégâts énormes qui ont été signalés. Plus de neuf boutiques incendiées, deux véhicules et plus de trois maisons ont été incendiés. L'on parle également de plusieurs biens de valeur emportés par les assaillants. J'ai moi-même été la cible d'une attaque armée sur ce tronçon. Mais, comme élu du territoire de Rutshuru, nous venons d'échanger avec le Gouverneur de province et nous avons proposé des stratégies qui peuvent permettre à ce que la population ne puisse toujours pas payer les pots cassés », a dit le député provincial Élie Nzaghani.

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont depuis quelques jours lancé des opérations de grande envergure contre les groupes armés dont les forces démocrates pour la libération du Rwanda (FDLR), opérant dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo.

Une source dans la région a indiqué à ACTUALITE.CD que l’attaque de ce vendredi à Kisharo serait une vengeance des rebelles contre la population à la suite de leur traque par l’armée.

« Nos forces se retrouvent dans les fins fond du territoire en train de traquer les FDLR mais de fois les grandes agglomérations sont dégarnies. Par exemple dans le groupement de Binza, il y a Kiseguru, Katwiguru, Kisharo, Buramba, Nyamilima, Ishasha via Buganza. Il faudrait qu'il y ait une force complémentaire qui pourra toujours garder les agglomérations quand les autres forces seront en train de traquer les groupes armés dans les fins fond du territoire », a recommandé Elie Nzaghani.

Deux personnes ont été tuées le soir de samedi dernier dans une embuscade tendue par des bandits armés sur un convoi des infirmiers à Kisharo à 30 Km de Kiwanja sur la route qui mène vers Ishasha en territoire de Rutshuru.  Six blessés graves dont une religieuse et deux personnes portées disparues ont été enregistrés. Selon les sources sur place, les victimes regagnaient la cité de Nyamilima après avoir pris part à une cérémonie nuptiale de leur collègue à Kiwanja.

Jonathan Kombi