Breaking news

RDC : L’armée annonce des troupes en renfort à Beni contre ADF

Jeudi 29 août 2019 - 14:18
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Le commandant de la troisième zone de défense, le général-major Sikabwe Fall a annoncé ce jeudi 29 août 2019 la venue à Beni (Nord-Kivu) de nouvelles troupes en renfort à l’opération sokola 1 qui traque les rebelles d’Allied democratic forces (ADF).

« Nous sommes ici pour notre travail glorieux. C’est pourquoi vous voyez de nouvelles troupes. Et ce n’est pas tout, nombreuses d’autres sont en route, elles arrivent pour que nous mutualisons nos efforts afin de finir l’insécurité dans ce pays », a déclaré le général-major Sikabwe Fall s’adressant aux soldats lors de la cérémonie de prise d’arme du nouveau commandant de l’opération Sokola 1.

C’était à l’état-major de l’armée à OZACAF, dans la commune Bungulu, en ville de Beni, en présence du lieutenant-général Célestin Mbala, chef d’Etat-major général des FARDC.

Le général de brigade, Nduru Jacques a remplacé le général-major Marcel Mbangu Mashita qui a passé quatre ans aux commandes des opérations contre les islamistes ADF.

Avec ce remaniement militaire, M. Fall espère le rétablissement de la paix d’ici quelques mois dans la région de Beni.

« Le souhait est que dans les deux, trois mois à venir, les gens respirent à Beni et environs afin de développer le milieu et créer l’emploi une fois que la paix sera rétablie par les forces armées et la police congolaises. Tant que la population n’est pas en paix, c’est notre échec. », a-t-il dit.

Le commandant de la troisième zone de défense a rappelé la mission régalienne aux troupes déployés à Beni afin d’éviter l’invasion des forces étrangères.

« A l’instar d’autres armés du monde, nous devons défendre l’intégrité du territoire national contre les groupes armés locaux qui naissent pour semer les troubles, contre l’invasion, nous devons les mater. C’est ça défendre l’intégrité du territoire national. Nous devons protéger la population et ses biens. C’est pourquoi nous appuyons la police nationale congolaise. Mais pour réussir notre mission, nous devons être disciplinés. », a-t-il confié le général-major Sikabwe Fall.

Les combattants ADF, en provenance de l’Ouganda sont arrivés sur le sol congolais depuis 1995. Ils sont accusés des massacres des milliers de civils depuis cinq ans dans la région de Beni.

Par ailleurs, un rapport rendu public le 14 août dernier par Human Rights Watch et le Groupe d’étude sur le Congo présente la région de Beni comme « épicentre » des violences, en raison de l’activisme des combattants ADF. Selon le document, 31% des meurtres de 1900 personnes entre juin 2017 et juin 2019, dans les provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu ont été perpétrés dans la région de Beni.

Yassin Kombi