Catégorie
Photo droits tiers

Mise à jour.

Docteur Oly Ilunga Kalenga Tshimankinda a été auditionné par le Parquet Général près la Cour de Cassation ce mardi 27 août sur la gestion des fonds alloués à la riposte contre la maladie à virus Ebola. Il est rentré libre chez lui.

« L’instruction est en cours et il a confiance en la justice de son pays », a dit dans un bref communiqué Me Guy KABEYA, membre du collectif de ses avocats.

Contexte

Oly Ilunga avait démissionné en juillet de la tête du ministère de la santé. Il s’était notamment opposé au deuxième vaccin dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola "par des acteurs qui ont fait preuve d'un manque d'éthique manifeste", avait-il écrit dans sa lettre de démission. Il n’avait pas non plus apprécié le fait que Félix Tshisekedi ait décidé de confier la conduite de la riposte contre l’épidémie d’Ebola à un secrétariat technique dirigé par Dr. Jean-Jacques Muyembe.

"Tirant les conséquences de votre décision (...) et anticipant la cacophonie préjudiciable à la riposte qui découlera inévitablement de cette décision, je viens par la présente vous présenter ma démission de mes fonctions de ministre de la santé", avait écrit Ilunga ajoutant qu’il ne peut y avoir plusieurs centres de décision au risque de créer des confusions et une cacophonie préjudiciable".

Oly Ilunga Kalenga a travaillé durant de nombreuses années comme médecin à Bruxelles. Un des médecins ayant suivi Etienne Tshisekedi, avant sa mort, c’est lui qui avait lu le message à la nation de l’opposant malade à Bruxelles à l’occasion du 55e anniversaire de l’indépendance de la RDC.  Il avait été nommé ministre de la Santé dans le gouvernement de Samy Badibanga en décembre 2016. Le médecin avait conservé son poste lors du remaniement de mai 2017.

Japhet Toko