Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Alors que le premier forum sur l’énergie électrique en RDC se tient à Matadi depuis ce mardi 20 août, en présence du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, les experts de la Coalition des ONG pour le suivi des réformes des actions publiques (CORAP) demandent au chef de l'Etat de privilégier d’autres sources d’énergies pour résoudre le problème de la desserte en électricité au pays.

Réunis dans une matinée scientifique ce même mardi sous le thème « Universitaire face au Développement de la Technologie des énergies renouvelables », ces experts ont indiqué que l'énergie hydraulique a d’ores et déjà démontré ses limites.

" L'autorité doit mettre beaucoup plus l'accent sur le développement d'autres formes d'énergies renouvelables telles que le micro, pico, mini barrage et cela serait plus bénéfique à la population congolaise que le grand barrage qui est le projet Inga 3. Un projet qui, en termes de temps, risque de ne pas se réaliser avant huit ans. Par rapport au coût, il nous faut 18 milliards de dollars pour construire ce barrage alors que nous avons le potentiel pour développer des petites centrales partout dans le pays. On nous a dit qu’avec 5000 $ on peut créer une microcentrale (…). Donc ce forum ne doit soit pas seulement s'atteler sur l'énergie hydraulique ", a dit Emmanuel Musungu, secrétaire technique de la Corap.

D'autres ingénieurs de leur côté, ont préconisé l'usage de l’énergie solaire au regard de son efficacité.  

"Nous demandons aux autorités de prendre en considération la construction des centrales de solaire. Il ne peut jamais avoir le développement dans un pays sans électricité. Nous avons la matière première, on peut produire les panneaux solaires ici à Kinshasa, le soleil ne demande aucun effort par rapport à l’hydroélectricité. La centrale solaire est adaptée à toutes les situations. On a soleil partout, je peux seulement monter le générateur et alimenter", a déclaré Sylvain Kalombo, formateur en énergie renouvelable à l'Institut National de Préparation Professionnelle (Inpp).

Félix Tshisekedi a rappelé que l’accès à l’électricité est au cœur de tous les enjeux économiques, sociaux et environnementaux. Il a donné l’exemple du secteur minier : « Le développement de notre potentiel minier dépend entièrement de notre offre en énergie électrique. Il en est de même pour la réalisation du port en eau profonde de Banana ».

Le forum sur l'énergie électrique ouvert mardi prend fin ce mercredi.

Ivan kasongo