Breaking news

RDC-Forum sur l’énergie électrique : « Nous souhaitons des mesures d’accompagnement pour que la loi sur l’électricité soit mise en application » (DG SNEL)

Mardi 20 août 2019 - 17:58
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Au cours de la première édition du forum sur l’énergie électrique, ouverte dans la ville portuaire de Matadi par Félix Tshisekedi ce mardi 20 août, le directeur général de la société nationale de l’électricité (SNEL) a émis le vœu de voir de voir la loi qui a été voté sur l’électricité mise en application et la création d’une autorité de régulation.

« Pour le vœu, nous attendons la mise en place de terme de référence pour que nous puissions avoir des mesures d’accompagnement pour que la loi qui a été votée sur l’électricité soit mise en application, mais également la mise en place de l’autorité de régulation parce que quand on libéralise le secteur, il faut qu’il ait un arbitre qui doit siffler, avec le renforcement aussi de l’Etat propriétaire, en payer ses créances. La SNEL est une propriété de l’Etat et la SNEL ne peut rien demander qu’aider cette entreprise à être la meilleure dans le secteur dans ce sens qu’elle se retrouve en bonne position devant les concurrences. Si nous prenons le discours du chef de l’Etat comme un discours d’orientation, ce forum va nous aider de trouver ensemble les obstacles que nous devons lever et nous faisons des suggestions à l’Etat propriétaire qui nous aidera à transformer ce pays en un bijou de l’électricité », a souhaité Jean Bosco Kayombo, directeur générale de la Société Nationale d’Electricité.

Jean Bosco Kayombo a évoqué le taux de consommation de l’électricité de la SNEL.

« Le taux de consommation est un chiffre qui est une division entre le nombre des abonnés par le nombre de la population. Mais, tant qu’il n’y a pas un recensement, le titre exact de la population n’étant pas connu, donc vous verrez que ce chiffre variera à chaque fois. Mais le problème n’est pas ce chiffre, l’objectif c’est de donner à la population ce que le bon Dieu nous a donné c’est-à-dire un grand potentiel d’énergie électrique de telle manière que la population puisse jouir de cette électricité, je crois qu’en ce moment-là on ne regardera pas de chiffre mais on verra que chaque ménage est alimenté et connecté au réseau d’électricité », précise -t-il.

En 2014, une loi sur la libéralisation du secteur de l’électricité a été votée et promulguée en RDC. Le pays s’était engagé à assurer la couverture en besoin d’électricité de toutes les catégories par les fournitures de qualité et dans le respect des normes de sécurité et environnementales ; créer le cadre institutionnel et des conditions économiques permettant la réalisation, la sécurisation et la rentabilisation des investissements dans le secteur de l’électricité ainsi que l’émergence énergétique nationale dans un mode de partenariat public-privé mais également garantir une concurrence loyale entre les opérateurs et les droits des usagers.

Christine Tshibuyi