Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Dernière ligne droite sur la formation du gouvernement. Le Premier ministre Ilunga Ilunkamba espère transmettre au Président de la République, Félix Tshisekedi, la première mouture de son exécutif. Il a exigé à CACH et au FCC de lui transmettre trois noms par portefeuille et leur transmis un critérium pour les ministrables. Et déjà ça se bouscule au portillon dans les états-majors de ces deux plateformes tout le monde veut avoir droit au chapitre. 

ACTUALITE.CD donne la parole aux organisations de la société civile et aux syndicats sur les attentes par rapport à ce premier gouvernement FCC-CACH qui se doit être l’expression non seulement de l’attente entre les deux forces politiques, mais aussi le catalyseur de l’accomplissement des promesses de campagne du nouveau chef de l’Etat.

« Tous  ceux dont la morale est affectée par certains faits  qu’on leur reprochent, dans le détournement des deniers publics, dans le pillage des ressources naturelles et  l’enrichissement illicite d’une manière ou d’une autre, les personnes corrupteurs et corrompues (ne doivent pas faire partie du gouvernement). Il faut des personnes qui ont la conscience du peuple congolais et n’ont aucun reproche, ces personnes sont là, on peut les trouver dans le FCC comme dans le CACH », a dit Jean Claude Katende.

Le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a reçu, ce dimanche 11 août 2019, les listes des personnalités ministrables proposées par le FCC et le CACH pour la formation de son gouvernement.  

Le FCC et CACH  ont signé, le 29 juillet dernier, l’accord de gouvernance consensuelle après de longues négociations. Les deux plateformes politiques ont décidé aussi de mettre en place un comité de suivi de la mise en œuvre de la coalition. Ce gouvernement sera composé de 65 membres dont 48 ministres et 17 vice-ministres, 23 pour le CACH et 42 pour le FCC. Le reste sera géré par CACH. La date de la publication du gouvernement n’est pas connue.

Vidéo