Mercredi 24 juillet 2019 - 18:15

Breaking news

RDC : le bâtonnier Dominique Kambala suggère que Tshisekedi saisisse la CPI pour juger les crimes commis au Kasaï
Photo ACTUALITE.CD.

Le bâtonnier du barreau du Kasaï Central, Dominique Kambala Nkongolo, propose au groupe d'experts internationaux sur le Kasaï de suggérer au président Félix Tshisekedi de saisir la Cour Pénale Internationale (CPI) sur les crimes commis au Kasaï.

Cette proposition de l'avocat est contenue dans un communiqué daté du 22 juillet 2019 qu'il a rendu public, ce mercredi 24 juillet, à Kananga en réaction au dernier rapport des experts internationaux présenté au cours de la quarante et unième session du Conseil des droits de l'homme, le 24 juin dernier, à Genève.

Tout en étant d'accord avec les experts internationaux en ce qui concerne la situation sécuritaire dans la région qui a évolué positivement, le bâtonnier Kambala reproche au rapport des experts internationaux d'être revenu sur les mêmes conclusions et recommandations contenues dans leur rapport de juin 2018.

Il note un faible engagement des autorités congolaises à mettre en œuvre les recommandations du premier rapport des experts internationaux sur l'impunité des auteurs des crimes du Kasaï.

« Les affaires emblématiques sélectionnées comme prioritaires sur les incidents de Nganza,  Tshisuku, Maswika, Mulombodi, Tshimbulu, Katoka, Nkoto et Tshinyembwe sont toujours au stade initial et ne connaissent pas de progrès significatif à cause notamment de l'effectif très réduit des magistrats (...) les requêtes pour les commissions rogatoires afin d'interroger les suspects des forces de défense, redéployées ailleurs dans le pays, formulées par l'auditorat supérieur n'ont toujours pas reçu de suite », lit-on dans ce communiqué qu'ACTUALITE.CD a consulté.

Me Kambala évoque également les mauvaises conditions de travail dans lesquelles les parquets militaires fonctionnent et qui ne pourraient pas faciliter la conduite des enquêtes. Me Kambala propose aux experts de suggérer au président de la République, la saisine de la CPI.

« C'est pourquoi, eu égard à tous ces obstacles qui paralysent le fonctionnement normal du système judiciaire dans la province du Kasaï Central, le bâtonnier estime humblement que les experts internationaux auraient dû, en vertu de l'accord de coopération conclu en 2002 entre la RDC et la CPI, suggérer au président de la République de déférer par renvoi à l'instance pénale internationale la situation de la région du Kasaï qui renferme plusieurs crimes relevant de sa compétence comme l'avait fait son prédécesseur en 2004 au sujet de la situation qui avait prévalu en Ituri », plaide le bâtonnier.

Pour lui, la saisine de la CPI permettra au président de la République de prouver à la face du monde son engagement ferme pris devant le peuple congolais, lors de son investiture, de faire du respect des droits de l'homme une priorité qui va insuffler une dynamique nouvelle dans la lutte contre l'impunité.

Sosthène Kambidi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une