Breaking news

Kinshasa : Le saut-de-mouton de Pompage sera achevé d’ici septembre (OVD)

Mercredi 17 juillet 2019 - 11:42
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Benjamin Wenga Masubi, directeur général de l’Office des voiries et drainage (OVD) a affirmé ce mercredi 17 juillet 2019 que le saut-de-mouton à Pompage (Ngaliema) sera prêt d’ici septembre. Il l’a dit à l’occasion de la visite de Félix Tshisekedi au chantier.

“Ici à Pompage où nous sommes, nous disons à la population, aux usagers de la route que nous terminons fin septembre”, a-t-il déclaré à ACTUALITE.CD.

En terme de réalisation des travaux de ces ouvrages sur l’ensemble des chantiers à Kinshasa, M. Wenga affirment que les “réalisations sont à 40%”.

Ces travaux de construction des sauts-de-mouton sont censés sortir Kinshasa de ses monstrueux embouteillages.

Félix Tshsisekedi a eu des explications techniques sur le déroulement des travaux à Pompage. Après cette étape, il va visiter les endroits barricadés pour les mêmes travaux à SOCIMAT et à Mandela sur le boulevard du 30 juin. Il pourra éventuellement visiter aussi la fermeture faite sur le boulevard de Libération (Ex-24 Novembre) non loin de la RTNC.

D’autres chantiers des sauts-de-mouton sont érigés au niveau de Debonhomme (Matete), marché de Liberté et arrêt Pascal (Masina).

Ces travaux sont "devenus un cauchemar pour les automobilistes kinois.", s'est emporté lundi le porte-parole du président de la République, Kasongo Mwema , qui annonçait la descente du président Félix Tshisekedi sur différents chantiers.

« Là où rien n'est fait, les tôles bleues seront démontées" et les sites seront "rouverts à la circulation », a déclaré le porte-parole.

Mais les régies en charge de la construction de ces infrastructures « passeront á la caisse, rembourser l'argent perçu », a- t- il ajouté.

« Les intouchables, vous étiez prévenus (...) Allo ! Vous qui avez indûment perçu l'argent de l'État, attendez-vous à une petite visite de courtoisie des…inspecteurs. Oui, oui. Il y en a encore en RDC. Tokomesana. », a commenté Mwema.

Christine Tshibuyi