Breaking news

Ebola à Goma : 97 contacts déjà recensés après le décès d’un cas diagnostiqué, la vaccination se poursuit 

Mercredi 17 juillet 2019 - 08:28
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Les autorités sanitaires affirment avoir listé une chaîne de 97 personnes qui ont été en contact avec le premier cas de l’épidémie d’Ebola confirmé dimanche dernier à Goma avant son décès le lendemain sur la route de Butembo où il était transféré pour une prise en charge.

Lundi 15 juillet, 37 contacts à haut risque et 40 contacts de contacts du cas confirmé de Goma ont été vaccinés au centre de santé Afia Himbi où le patient avait été isolé avant son transfert au Centre de traitement d’Ebola (CTE), dit le ministère de la santé.

« Au total, 97 contacts au sens large ont déjà été listés à ce jour. La vaccination se poursuivra jusqu'à ce que tous les contacts identifiés aient été vaccinés. Parmi les contacts identifiés, figurent deux femmes de la famille du pasteur qui voyageaient avec lui. Après le transfert du pasteur au CTE, elles s'étaient cachées à Goma et certaines personnes pensaient qu'elles s'étaient enfuies vers Bukavu, dans la province du Sud-Kivu. Heureusement, les deux femmes ont été retrouvées à Goma ce mardi et seront vaccinées. », disent les autorités sanitaires.

Au cours d’une réunion de « haut niveau » organisée conjointement par l’OMS et OCHA sur Ebola en RDC lundi dernier à Genève, Dr Oly Ilunga, ministre de la santé affirmait que tout était mis en place pour riposter contre d’éventuels cas de l’épidémie à Goma.

« Depuis le début de cette épidémie, nous nous sommes préparés avec l’OMS à l‘éventualité de cas positifs à Goma. La situation est donc sous contrôle et est en en cours de gestion, comme nous l’avons fait il y a quelques semaines avec le cas positif signalé en Ouganda », avait-il déclaré en ajoutant que Goma n’est pas la première capitale provinciale à signaler un cas positif : « cela a été le cas à Bunia il y a quelques semaines et à Mbandaka lors de la neuvième épidémie », avait-il dit.

L’OMS convoque une autre réunion d’urgence ce mercredi toujours à Genève cette fois-ci après la confirmation d’un cas de l’épidémie à Goma. 

« Tous les éléments qui arrivent sur la scène de la lutte contre Ebola sont importants y compris le premier cas à Goma », a déclaré Fadela Chaib, porte-parole de l’OMS.

Mardi, Dr Michel Yao, coordonnateur de riposte contre Ebola pour l’OMS au Nord-Kivu et en Ituri a indiqué qu’avec la confirmation d’un cas positif d’Ebola à Goma, le risque de propagation de cette maladie est très élevé dans les provinces voisines mais aussi dans les pays voisins notamment le Rwanda.