Catégorie
Image d'illustrations

L'Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) appelle à des sanctions sévères contre des sociétés de télécommunications dont le service ne répond guère aux attentes de la clientèle. L'ACAJ réagit à la réponse de l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo (ARPTC) en rapport avec la requête de l’ONG appelant l’ARPTC à mener des investigations sur des abus que plusieurs personnes imputent aux sociétés de télécoms.

Joint par ACTUALITE.CD à ce sujet, Georges Kapiamba, coordonnateur de l'’ACAJ, se dit satisfait de la prise en compte de la requête de son ONG par l’ARPTC. Il appelle, par ailleurs, l’autorité de régulation à infliger des sanctions exemplaires aux sociétés de télécoms qui seront reconnues coupables.

« Il y a eu beaucoup de personnes qui ont vu leurs crédits ou data internet se perdre. Des gens qui passent un appel mais l'appel passe en blanc. Le téléchargement se tire en longueur et tous les crédits se perdent. Nous dénonçons ces actes. L’ARPTC devra infliger des sanctions comme des amendes, voire le retrait de la licence des sociétés de télécoms qui seront reconnues coupables », a expliqué Georges Kapiamba

Au mois de mai dernier, les militants du mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA) avaient lancé une série de manifestations dans plusieurs villes du pays pour exiger une meilleure qualité des services de communication. Les militants demandaient à ce que le coût des services télécoms soit aligné à la hauteur du pouvoir d’achat des Congolais.

Divina Izemengia et Annette Tuzolana