Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

L’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) exprime sa préoccupation face aux graves embouteillages provoqués sur le boulevard Lumumba, précisément à l'arrêt Pasca, Marché Liberté suite aux travaux de construction des sauts-de-mouton. 

Les voies publiques ont été fermées sans la création de déviation entraînant de nombreuses conséquences, déplore ACAJ.

“Cette situation a gravement contribué à l’augmentation des frais de transport de sorte que le trajet Kingasani-Zando où l’on payait 1000 FC est passé à 3000 FC. Les taximen s’abstiennent de s’y engager à cause du coût de carburant, mais surtout temps à parcourir. Plusieurs personnes sont obligées de faire le pied pour atteindre des arrêts de taxis vers Debonhomme, soit Limete. Il y a beaucoup de bouchons jusqu’à plus d’un kilomètre qui font rater aux voyageurs des vols”, explique ACAJ.

Sur le boulevard Lumumba, il y a trois points de fermeture à savoir : Debonhomme, Marché Liberté et arrêt Pascal. 

“C’est pourquoi ACAJ vous recommande vivement de bien vouloir arrêter les travaux au niveau de l’arrêt pascal, jusqu’à la fin de ceux déjà démarrés au niveau de Debonhomme. Soit créer en urgence une route de déviation sur l’avenue Kulumba qui devra aller de Kingabwa à Kingasani–parallèle au boulevard Lumumba, avant la reprise desdits travaux", dit recommande l’ONG. 

Les usagers de différentes artères de la ville de Kinshasa font face à d’importants bouchons ces derniers jours.  Lancés il y a plus de deux mois déjà, ces travaux s’inscrivent dans le cadre du programme d’urgence du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Initialement annoncés pour une durée de trois mois, la construction des sauts-de-mouton devrait durer sept mois, d’après les affiches sur les chantiers.  

 

Vidéo