Breaking news

RDC : Une soixantaine de miliciens tués à Masisi et Rutshuru (Armée)

Vendredi 14 juin 2019 - 14:10
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Les forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont donné ce vendredi 14 juin 2019 un bilan de 61 combattants tués au cours de deux derniers mois dans les différentes opérations en territoires de Masisi et de Rutshuru (Nord-Kivu).

Le porte-parole de l'opération sokola 2, le major Ndjike Kaiko Guillaume affirme l’armée avait intensifié ses offensives notamment contre la coalition CNRD-RCN, composée des rebelles rwandais FDLR, Nduma défense of Congo (NDC) et les miliciens Nyatura. Une centaine de combattants ont été capturés et plusieurs armes récupérées.

" Ces opérations se sont déroulées avec succès sur le terrain. Nous avons neutralisé 61 combattants de tous les groupes armés confondus. Nous avons récupéré une centaine d'entre eux ainsi que plus de 100 armes AK47, deux armes RPG7, deux armes de type PKM, trois armes de type mi-section, cinq grenades du types chinois, un revolver, des bombes de différentes armes d'appui mais aussi plusieurs munitions de tout calibre confondu", a dit le major Ndjike Kaiko Guillaume au cours d'un point de presse à Goma.

L’armée a également récupéré "sans résistance" plusieurs localités dans le parc national des Virunga en territoire de Rutshuru. " C'est seulement à Busesa et à Kigaligali où une légère résistance a été observée mais la fouille continue", a-t-il ajouté.

Fin avril, le colonel autoproclamé Muhawe Faustin, chef de la milice dénommée force de défense des droits humains (FDDH)/Nyantura s'était rendu aux FARDC dans le territoire de Masisi avec une soixantaine d'hommes et une dizaine d'armes.

Peu avant, un autre chef milicien, Kavubi Sibomana du groupe Nyantura, s'était également rendu à l'armée congolaise avec 222 de ses hommes au village Kirumbu, toujours dans le Masisi.

Pour le major Njike Kaiko Guillaume, un signal très fort est lancé par le secteur opérationnel Nord-Kivu Sokola 2 à l'endroit des forces négatives dans les territoires de Masisi, Rutshuru, Walikale et Nyiragongo.

Jonathan Kombi