RDC : Le CNDH va enquêter sur les actes de vandalisme lors des manifestations des militants de l’UDPS et PPRD
Vendredi 14 juin 2019 - 14:44
Photo ACTUALITE.CD.

Le Conseil national des droits de l’homme (CNDH) a annoncé, ce vendredi 14 juin 2019, qu’il va mener des enquêtes sur les récents troubles qui ont émaillé les différentes manifestations des militants de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social) et ceux du PPRD (Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie), à Kinshasa et dans d’autres provinces du pays.

Ces manifestations ont notamment causé l’incendie des sièges du PPRD à Lubumbashi et à Mbuji Mayi, du CNC et de l’ARC-Originale à Kinshasa. Le siège de l’UDPS a aussi été touché par le feu d’origine inconnue, ce vendredi, à Lubumbashi.

« Le CNDH, rappelle que peu importe les motivations de ces manifestations, le respect des droits de l’homme doit être observé par tous sans exception et ce, en toutes circonstances… informe l’opinion que conformément à sa mission lui assignée par la loi, elle va diligenter une enquête pour identifier tous les cas de violations des droits de l’homme et leurs auteurs présumés », dit le communiqué signé par Amuri Lumumba, vice-président du CNDH.

Après une manifestation lundi dernier au Palais du peuple, les militants de l’UDPS ont multiplié des mouvements de protestation dans plusieurs villes du pays suite à un débat organisé il y a une semaine à l’Assemblée nationale sur les ordonnances de Tshisekedi nommant les mandataires à la SNCC et à la Gécamines. Les militants du PPRD avaient également répondu par une manifestation, mercredi, devant le Palais du peuple. Ce qui avait par la suite conduit aux affrontements entre les “bérets rouges” du PPRD et les combattants de l’UDPS, sur le boulevard Sendwe, dans la commune de Kalamu.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une