Catégorie
ACTUALITE.CD

Les députés membres du groupe parlementaire Cap pour le Changement (CACH) accusent leurs collègues du Front Commun pour le Congo (FCC) d’outrage au chef de l’Etat suite aux propos tenus par certains d’entre eux au cours de la plénière de ce vendredi.

Dans une déclaration faite ce samedi, ils dénoncent « une motion inopportune et provocatrice » sur les ordonnances nommant de nouveaux dirigeants à la société Générale des carrières et des mines (Gécamines) et à la Société Nationale des chemins de fer du Congo (SNCC).

Ils déplorent « un manque de sincérité criant au sein de la coalition » et rappelle que « l’hémicycle n’est pas le lieu approprié pour débattre des actes administratifs posés par le chef de l’Etat qui conformément à la constitution n’appelle à aucun débat ».

Pour les députés CACH, cette initiative est « inacceptable et inconstitutionnelle » étant donné que « le chef de l’Etat est politiquement irresponsable devant l’Assemblée nationale ».

Ils dénoncent également ce qu’il qualifié « d’indifférence coupable du bureau de l’Assemblée nationale face à cette aberration » face aux « propos injurieux contre le président de la République ».