Breaking news

RDC : Moïse Katumbi met en garde le camp Kabila contre la révision constitutionnelle

Mardi 21 mai 2019 - 09:24
Catégorie
Moise Katumbi de retour à Lubumbashi/ Ph. Christine Tshibuyi

Fraîchement retourné dans son pays, la République démocratique du Congo (RDC), l'opposant Moïse Katumbi Chapwe a mis en garde la coalition de l'ex-président Joseph Kabila, majoritaire dans les deux chambres du parlement.

"Ils veulent toucher à la constitution, aller au suffrage indirect pour la présidentielle, et nous ne serons jamais d'accord", a déclaré Katumbi dans une interview à ACTUALITE.CD et quelques médias internationaux.

Pour empêcher une éventuelle révision de la constitution, l'opposant compte sur "la population congolaise qui veille à ça". Pour lui, "le vrai parlement c'est la population qui sait qui elle a voté", a-t-il encore dit. "Et tous tous de l'opposition, nous ne l''accepterons jamais", a martelé Katumbi.

La présidente de l'Assemblée nationale a déjà répondu à la préoccupation de Moïse Katumbi. Sur les ondes de RFI, Jeanine Mabunda notait que Moïse Katumbi "fait des spéculations" et  "est encore assez déconnecté de la réalité". 

Sur les 500 députés de la chambre basse du parlement, près de 350 sont membres de la coalition de Kabila (FCC, Front Commun pour le Congo) et une centaine est de l'opposition.

La famille politique la moins représentée est celle du président Félix Tshisekedi avec moins de 50 députés à l'Assemblée nationale ou encore 1 seul sénateur à la chambre haute du parlement.

Christine Tshibuyi, à Lubumbashi