Catégorie
Photo ACTUALITE.CD

Facebook annonce avoir supprimé 265 comptes Facebook et Instagram, pages Facebook, groupes et événements qui propageaient du contenu visant à influencer la politique et les élections dans plusieurs pays d’Afrique dont le Nigeria, le Sénégal, le Togo, l'Angola, le Niger, la RDC et la Tunisie. Facebook annonce que c’est un réseau israélien qui est à l’origine de cette activité.

« Les personnes à l'origine de ce réseau ont utilisé de faux comptes pour diffuser leur contenu et augmenter artificiellement leur engagement. Ils se sont également représentés en tant que locaux et ont publié des informations prétendument divulguées par des politiciens. Ils ont régulièrement publié des articles sur l'actualité politique, notamment des élections dans divers pays, les points de vue des candidats et les critiques sur des opposants politiques », dit Facebook.

L’organisation commerciale israélienne derrière ce réseau s’appelle « Archimedes ». Elle a dépensé environ 800.000 dollars américains pour ses campagnes avant d’être bannie de Facebook.

« Nous nous efforçons constamment à détecter et à arrêter ce type d’activité, car nous ne souhaitons pas que nos services soient utilisés pour manipuler des personnes. Nous supprimons ces pages et ces comptes en fonction de leur comportement, pas du contenu publié (…). Les personnes à l'origine de cette activité se sont coordonnées pour tromper les autres sur qui elles étaient et ce qu'elles faisaient, et c'est là la base de notre action », explique le réseau social.

TES
L'exemple d'un poste d'une page sponsorisée qui a été supprimée par Facebook

Archimedes affirme sur son site que son équipe est composée d'experts issus d'un large éventail de domaines : conseil, lobbying, diplomatie ouverte, relations publiques internationales, information et médias sociaux.