Breaking news

RDC : A Kisangani, Fayulu annonce pour bientôt des manifestations pour contraindre Tshisekedi et Kabila à «divorcer»

Lundi 13 mai 2019 - 18:28
Catégorie
La population de Kisangani accompagnant Fayulu au lieu du meeting.

Martin Fayulu était, ce lundi 13 mai, en meeting à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo, devant des milliers de ses partisans à la place de la Poste, dans la commune de Makiso.

Candidat malheureux à la présidentielle de l’an dernier, Fayulu a annoncé des manifestations pacifiques imminentes afin de contraindre Félix Tshisekedi dont il conteste l’élection à “divorcer” avec Joseph Kabila qu’il accuse d’avoir la mainmise sur le pouvoir.

« Préparons-nous parce que, dans peu de jours, nous allons commencer les marches. Bientôt nous allons donner le mot d’ordre pour demander à Kabila et Tshisekedi de divorcer. C’est un mariage indésireux. Les Congolais ont besoin du mariage avec le commandant du peuple. Nous disons à notre frère Tshisekedi d’abandonner ce deal. Les gens l’ont induit en erreur. Préparons-nous, personne ne va faire marche arrière. Nous n’allons pas laisser que des gens blaguent avec notre pays. Vous tous derrière moi, faites que Kabila parte définitivement », a-t-il lancé.

Eve Bazaiba, qui accompagnait Fayulu, a aussi appelé la foule à se lever pour rejeter Félix Tshisekedi.

«Si tu voles le bien d’autrui, tu ne peux pas diriger avec la bénédiction du peuple. Si tu as la malchance, donc tu as la malédiction et, par conséquent, tu ne peux pas nous diriger. Alors levons-nous pour lui montrer que nous ne voulons pas de lui », a déclaré la secrétaire générale du MLC (Mouvement de Libération du Congo) appelant à n’avoir pas peur.

Adolphe Muzito fait partie de l’équipe qui accompagne Martin Fayulu, surnommé le “commandant du peuple”. La délégation va séjourner pendant quatre jours au chef-lieu de la province de la Tshopo.

Ernest Mukuli