Photo droits tiers

Les éleveurs étrangers Mbororo poursuivent leur expansion en RDC. Selon la société civile de Mambasa, ces étrangers sont signalés depuis le début de la semaine au village Kaingatho, chefferie de Walese Karu, en territoire de Mambasa (Ituri), limite avec le territoire de Watsa, dans la province du Haut-Uele. 

Les évêques catholiques de la province ecclésiastique de Kisangani - qui englobe les provinces de Tshopo, Ituri, Haut et Bas-Uele (nord-est) - ont publié, cette semaine un rapport qui dénonce l’expansion de ces étrangers sur le sol congolais.

« Les éleveurs Mbororo s’installent de plus en plus sur le territoire congolais, et la présence d’autres éleveurs locaux devient une source d’insécurité pour la population dans les territoires de Watsa et de Rungu. De tels mouvements migratoires désordonnés font du nord-est du pays, où le pouvoir de l’Etat est quasiment imperceptible à certains endroits, le ventre mou du territoire national qui peut se prêter facilement au risque de la balkanisation du pays », écrivent les prélats.

La société civile de Mambasa parle de plusieurs milliers d’éleveurs arrivés avec les troupeaux en provenance de Gombari, dans la province de Haut-Uele. La même source indique que la population de la région se déplace massivement vers d’autres zones craignant l’insécurité.

« Depuis le début de cette semaine, nous avons constaté la présence des Mbororo dans notre territoire. Ils sont au moins 7000 à occuper le village Kaingatho, la population locale est obligée de se déplacer vers le village Nduyi craignant pour sa sécurité. Ces Mbororo ont plus de 20 000 bêtes qui dévastent les champs de la paisible population. Nous sollicitons l'implication des autorités compétentes pour pallier à cette situation », alerte Assani Ngumba, président de la société civile de Mambasa.

Le gouverneur intérimaire de l’Ituri, Pacifique Keta annonce une enquête.

« Nous appelons la population de cette région au calme et à ne pas fuir, moins encore créer une altercation avec ces éleveurs (Mbororo) car une équipe est déjà diligentée sur terrain pour une enquête. Même moi, je ferais une descente sur le lieu bientôt. Des décisions seront prises après le rapport de terrain », dit-il.

Les Mbororo sont des éleveurs nomades, dont les migrations les mènent au Niger, au Nigeria, en passant par le Cameroun, le Tchad, le Soudan du Sud et la République Centrafricaine. Depuis quelques années, venus principalement du Soudan du Sud, ils pénètrent également en RDC, par les provinces du Bas-Uele et du Haut-Uele, à la recherche de pâturage et des terres fertiles. Ces éleveurs étrangers sont armés et accusés dans la plupart de cas d’agression sur les populations autochtones.

Franck Asante

 

Catégorie