Photo droits tiers

Une vive tension a été brièvement observée, ce mercredi 13 février, à Lusambo (Sankuru), au lendemain des manifestations des partisans des candidats gouverneurs, Lambert Mende et Joseph Stéphane Mukumati, qui ont fait au moins un mort et plusieurs blessés par balles.

Des jeunes ont tenté de manifester de nouveau à l’occasion de l’enterrement du civil tombé sous la balle mardi. Plusieurs activités ont été paralysées.

« Les activités ont tourné au ralenti après l’enterrement du garçon tué hier. Les jeunes ont essayé de manifester. Les élèves ont été renvoyés des écoles. Depuis 11h00', les policiers ont été déployés à des endroits stratégiques », rapporte à ACTUALITE.CD Apollinaire Ngandu, journaliste basé à Lusambo.

Les autorités ont décrété un couvre-feu dans la ville de Lusambo. « A partir de 20h00', il n’y a pas de traversée sur la rivière Sankuru et tout attroupement de jeunes est interdit », a ajouté le journaliste.

Les dispositifs sécuritaires restent renforcés à Lusambo.

Catégorie