Catégorie
Photo ACTUALITE.CD

Au total, 1539 maisons d’habitation ont été brûlées (dont 804 à Bongende, 235 à Nkolo-Yoka et 500 à Yumbi centre), 21 673 ménages affectés par les violences à Yumbi (Maï-Ndombe), selon un nouveau bilan publié par Caritas-Développement de l’archidiocèse de Mbandaka-Bikoro, après une mission d’évaluation effectuée du 30 janvier au  6 février 2019.

La mission rapporte également que des milliers de personnes se sont déplacées suite à ces violences ayant fait plus de 800 morts. 19.000 (dont 16.000 sont réfugiées à Makotimpoko, en République du Congo), 3.000 à Lukolela, Bolobo, campements environnants.

Dans son rapport daté du 8 février 2019 et signé par l’abbé Iyeli Nsono Louis, coordonnateur de la Caritas- Développement Mbandaka-Bikoro, la mission a indiqué qu’elle avait ciblé les sites ci-après : Lukolela-centre, Bongonda (Socobelam) à Lukolela, Yumbi-centre, Nkolo-Yoka et Bongende.

Trois autres personnes accompagnaient l’abbé lors de cette mission.

Au cours de sa dernière réunion inter-institutionnelle, le gouvernement a annoncé qu’une mission multi-sectorielle sera dépêchée à Yumbi pour évaluer la situation.

Lire aussi: Yumbi, nouveau bilan : Plus de 800 morts sans compter les personnes mortes par noyades dans le fleuve