Breaking news

Félix Tshisekedi face aux chantiers du social

Mardi 12 février 2019 - 08:17
Photo droits tiers

Le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, s’est engagé à améliorer les conditions de vie des Congolais, dans son discours d’investiture le 24 janvier.

Au lendemain de la passation de pouvoir, le 25 janvier, à l’issue de la première réunion du Conseil supérieur de la Défense, le chef de l’Etat a instruit le ministre de la Défense, le chef d’état-major des Forces armées de la République démocratique du Congo et le commissaire général de la police d’envisager les voies et moyens pour améliorer les conditions de vie des militaires et des policiers. C’est la première mesure d’ordre social que le président de la République a prise.

Un état des lieux des services de sécurité lui a été brossé, rapporte le ministre de la Défense. “Il s’est dégagé que malgré les efforts fournis par les différents responsables, le chef de l’Etat a estimé qu’on doit prendre l’engagement ensemble avec les responsables des services notamment l’armée et la police pour améliorer le social des militaires et des policiers. Ce, en collaboration avec le ministre de la Défense nationale, de l’Intérieur et du chef d’état-major de l’armée et du commissaire général de la police“, avait annoncé le ministre de la Défense à l’issue de la réunion du Conseil supérieur de la Défense.

La deuxième mesure sociale a été de calmer la grogne sociale au sein de la société des Transports au  Congo (Transco) en faveur des agents de cette entreprise publique.

Revendiquant 4 mois d’arriérés de prime et la gratification de décembre 2018, les agents de Transco ont observé trois jours de grève paralysant le transport en commun dans la capitale Kinshasa. LIRE LA SUITE SUR DESKECO.COM

Catégorie