La prison de Tshikapa

L'évasion qui a eu lieu le vendredi dernier, dans la prison de Tshikapa au Kasaï, a provoqué la mort de neuf détenus, rapportent des sources pénitentiaires.

D'après Masaka Nansaka, directeur de la prison de Tshikapa, ces détenus sont morts pendant que les forces de l'ordre traquaient des évadés.

"Neuf détenus ont trouvé la mort quand les forces de l'ordre essayaient de les reprendre. Huit autres blessés par balle ont été admis à l'hôpital de Kanzala", explique le directeur de la prison de Tshikapa.

L'évasion dans la prison de Tshikapa a été provoquée par une altercation entre les forces de l'ordre et un groupe de présumés miliciens.

"Un milicien en détention était décédé. Ses amis, venus à Tshikapa pour déposer les armes, s'étaient rendus à la prison pour récupérer son corps. Mais les services de la prison s'y étaient opposés ensuite une altercation était survenue. Puis, dans la panique, beaucoup de détenus en avaient profité pour sortir. Ils se jetaient dans la rivière Kasaï qui est à côté de la prison pour s'échapper par la nage. Je n'ai pas de bilan exact.", explique le vice-gouverneur du Kasaï, Hubert Mbingho Mvula, joint au téléphone.

Un prisonnier joint à l'intérieur estime à 60, le nombre de détenus absents depuis l'évasion soudaine du vendredi dernier.

"Après la libération de 17 prisonniers par l'amnistie du chef de l'État, nous étions restés au nombre de 210. Mais après la confusion de ce vendredi, à l'appel nominal du soir, nous ne sommes qu'au nombre de 150. Il manque soixante prisonniers", dit-il.

La police, par contre, explique avoir récupérés 16 évadés. Pour l'instant, le périmètre de la prison de Tshikapa est bouclé par les forces de l'ordre. Tout accès y est interdit.

Sosthene Kambidi

Catégorie