Breaking news

Kasaï : Une centaine de miliciens ont remis les armes aux autorités à Kamako

Samedi 9 février 2019 - 12:13
Les miliciens Kamuina Nsapu rassemblés à l'esplanade de la paroisse catholique Saint Gabriel à Kamako pour déposer les armes/Ph ACTUALITE.CD par Félix Ngalamulume

Au moins 140 miliciens Kamuina Nsapu ont remis, samedi 8 février 2019, aux autorités les armes blanches (flèches, machettes, couteaux, arc…) à Kamako (Kasaï), cité frontalière avec l’Angola. La cérémonie s’est déroulée à l’esplanade de la paroisse catholique Saint Gabriel, en présence des autorités locales.

Ces miliciens parmi lesquels des jeunes filles étaient de rouge vêtu. A l’instar des centaines d’autres qui ont déposé les armes dans l’espace Kasaï, ces miliciens disent avoir mis fin à leur lutte suite au changement du régime.

Nous sommes appelés à nous présenter devant les autorités administratives et déposer nos effets de guerre. Notre chef nous a dit de tout abandonner parce que l'objectif de notre lutte est atteint avec le changement de régime”, a déclaré Kalubi Mbombo, qui se présente comme le chef de file de la bande.

Aucun dispositif d’accueil n’est pour l’instant mis en place par les autorités après la sortie des miliciens de la brousse. “Maintenant que nous quittons la milice, nous n'avons pas de moyens de survie. Nous demandons à l'Etat de nous prendre en charge”, a ajouté M. Mbombo.

L'administrateur du territoire assistant de Kamako, Musua Kapinga Safia, salue la décision des miliciens et souhaite qu’elle soit sincère pour pacifier la région.

Fin janvier, le chef milicien Kamuina Nsapu Mutombo, présenté comme membre de la lignée de feu chef Kamuina Nsapu et recherché par les autorités, avait fait une apparition publique pour annoncer son intention de déposer les armes.

Félix Ngalamulume, depuis Kamako

Catégorie