Catégorie
Pierre Lumbi / Ph. Christine Tshibuyi

La plateforme qui porte la candidature de la candidature de l'opposant Martin Fayulu à l'élection présidentielle prévue le 23 décembre 2018 en RDC, a dénoncé des perturbations des meetings de Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe, ticket qui a bouclé sa tournée dans l'est du pays, mercredi.  

"S'il y a des gens qui ont empêché Cach [ Cap pour le changement] de faire ses meetings, nous le condamnons (...) nous encourageons nos militants à ne pas céder à la violence et à la provocation. Nous sommes les non violents et nous le resterons", a déclaré lors d'un point de presse, à Kinshasa, le directeur de campagne de Fayulu, Pierre Lumbi Okongo.

Des pierres ont été jetées mercredi à Beni sur le cortège de Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe par des militants qui chantaient à la gloire de Martin Fayulu, ont constaté deux reporters d'ACTUALITE.CD sur place.

Lors d'un point de presse après son meeting qui n'a duré que 15 minutes à cause des perturbations, Félix Tshisekedi a accusé la coalition Lamuka et Martin Fayulu de donner de "l'argent" à "quelques excités pour qu’ils fassent ce genre des choses".

"Ce qui est bizarre, c’est que les amis de Lamuka s’acharnent sur leurs amis de l’opposition et ils laissent Shadary évoluer tranquillement. Ce qui est curieux. Parfois ça ressemble à de la haine", a regretté  Tshisekedi.

"Où sont les images qui montrent  que c'est les militants de Lamuka qui empêchent ou perturbent les meetings de Cach... Je pense qu'ils se trompent d'ennemis", a déclaré Pierre Lumbi

"Quelle est cette coïncidence qui consiste à ce qu'au moment où le pouvoir est en train de nous pourchasser, qu'il y ait aussi quelques camarades de l'opposition qui s'allient à eux pour nous pourchasser ?",  s'est interrogé le directeur de campagne de Fayulu. Et de rassurer : "ça n'a jamais été nos méthodes".

Par ailleurs, Lamuka attend que la plateforme pilotée par Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe "condamne aussi ce qui s'est passé à Kalemie et à Lubumbashi", deux villes où plusieurs de leurs partisans ont été tués mardi et mercredi par des balles réelles. l'ONU a dénoncé une "succession d'incidents graves" contre  Fayulu.

Affirmant qu'ils ne sont ni adversaires ni ennemis à Cash, le directeur de campagne de Martin Fayulu a indiqué que la coalition Lamuka est prête à discuter de ces incidents avec les responsables de Cash.

"Nous sommes prêts pour en parler avec eux parce que nous croyons encore qu'ils sont de l'opposition et ce qui nous différencie c'est seulement une approche stratégique", a-t-il déclaré, appelant Félix Tshiseekdi et Vital Kamerhe à "cesser les attaques qui sont injustifiées".

Christine Tshibuyi 

 

Vidéo