Catégorie
La délégation de la SADC en mission d’observation électorale en RDC

En prévision des élections du 23 décembre prochain en RDC, la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC) va déployer 73 observateurs dans 16 provinces sur les 26 que compte l’étendue du territoire national. C’est ce qu’a annoncé l’organisation sous-régionale, ce lundi 10 décembre, lors de la cérémonie du lancement officiel de sa mission d'observation électorale en RDC.

« La RDC est vaste, nous ne pouvons pas couvrir toute l'étendue du pays. Nous ferons un travail d'échantillonnage, c'est-à-dire couvrir que le centre, le nord, le sud, l'est et l'Ouest. Dans d'autres provinces, nous serons appuyés par des observateurs nationaux. Donc ce n'est pas seulement un travail de la SADC, ça va être un travail complémentaire », a déclaré Lawrence Tax, secrétaire général de la SADC.

Les 16 provinces choisies sont les suivantes : Kinshasa, Equateur, Haut-Katanga, Lomami, Haut-Uele, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Nord-Ubangi, Tshopo, Kongo Central, Kwilu, Maï Ndombe, Lualaba, Sud-Kivu, Tanganyika et Tshopo. Mais ces observateurs ne sont pas encore arrivés au pays.

Par ailleurs, la SADC a aussi encouragé les parties prenantes au processus électoral congolais d’aller aux élections telles qu'elles seront organisées par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

« La plupart des candidats ont déjà choisi d'aller aux élections même avec la machine à voter. Ceux qui la contestent encore, n'ont pas tort. C'est de leur droit. Mais nous devons savoir que nous sommes à 10 jours de la tenue des élections. Alors, s'il faut changer la façon de voter, il y a des moyens légaux pour le faire. Et c'est maintenant qu'il faut le faire. Sinon, n'empêchez pas les électeurs d'aller voter. Quoi qu'il se passe, allez aux élections, ne découragez pas ", a dit John Billy Tendwa, membre de la mission d'observation électorale de la SADC.

De son côté, la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) a promis d’envoyer plus de 40.000 observateurs pour ces scrutins dont les derniers préparatifs se poursuivent avec les formations en cascade de deux derniers niveaux et le déploiement des matériels vers les sites de vote.

Les organisations de la société civile dont Agir pour des élections transparentes et apaisées (AETA) enverra quelque 10.000 observateurs, l’Institut Alternative Citoyenne pour la Bonne Gouvernance Démocratique devra disposer de 22.000 observateurs et la Synergie des Missions d’Observation des Élections (SYMOCEL) a promis aussi de déployer 20.000 observateurs pour les élections du 23 décembre.

Will Cleas Nlemvo