Breaking news

RDC - Cholera : 23 166 cas suspects dont 798 décès depuis janvier (ONU)

Mercredi 31 octobre 2018 - 17:42
Catégorie
Des malades de cholera en quarantaine dans un centre de santé de Goma . Ph ACTUALITE.CD / Ley Uwera

Quelque 798 personnes sont mortes de choléra, depuis janvier en République démocratique du Congo (RDC), parmi les 23 166 cas suspects, a indiqué mercredi la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), liant cette flambée à l’atteinte de la région du Kasaï, en octobre 2017 par le choléra.

"La situation de l’épidémie de choléra en RDC reste très préoccupante. De janvier à mi-octobre 2018, 23 166 cas suspects dont 798 décès ont été notifiés", a écrit la mission dans un compte rendu dont ACTUALITE.CD dispose d'une copie.

Contrairement aux situations antérieures où la majorité des cas était rapportée dans les régions endémiques de l’Est du pays, "c’est la quasi-totalité de la RDC, avec 24 provinces sur les 26, qui a été touchée cette année" avec l’atteinte des provinces de la région du Kasaï "alors que l’évolution générale tendait déjà à la baisse", explique la mission.  

Cette flambée meurtrière peut s'expliquer par la réponse tardive à une flambée de cas ou encore la faible qualité des soins par manque de ressources, dont les prestataires formés, estiment les agences onusiennes. 

 

Deux enfants parmi les malades de cholera en quarantaine dans un centre de sante à Goma / Photo ACTUALITE.CD / Ley Uwera
Deux enfants parmi les malades de choléra en quarantaine dans un centre de santé à Goma / Photo ACTUALITE.CD / Ley Uwera 

 

La tendance est "à la baisse" dans la région du Kasaï depuis quelques semaines, alors que l'on assiste à une tendance à la hausse dans les zones endémiques du Tanganyika , Sud-Kivu, Lomami et le Kongo Central.

"La situation actuelle démontre que l’épidémie de choléra de 2017 ne s’est jamais tassée", conclut l'ONU. Le choléra se transmet par une bactérie qui s'attrape par "l'ingestion d'aliments ou d'eau contaminée", selon l'OMS.

Il se manifeste par des diarrhées et une forte déshydratation pouvant mener à une mort rapide.  En 2017, la RDC a connu l'une de ses pires épidémies de choléra depuis des dizaines d'années. Au moins 1 132 personnes ont été tuées par la maladie et plus de 53 600 cas suspects ont été recensés, selon un dernier bilan officiel.

Christine Tshibuyi