RDC-Beni : L’armée signale la présence des miliciens venus de Lubero et qui attaquent à partir des zones ADF
Lundi 22 octobre 2018 - 17:33
Les FARDC au front dans la périphérie de Beni après affrontements avec des miliciens Mai-Mai ce lundi 22 octobre 2018 (Photo Yassin Kombi/ACTUALITE.CD)

L’armée a affirmé ce lundi 22 octobre 2018 que des miliciens Mai-Mai en provenance du territoire de Lubero sont bel et bien arrivés dans le territoire de Beni, où ils organisent des attaques contre les positions militaires à partir de certaines zones des présumés combattants ADF.

Un milicien a été tué ce matin lors d’une nouvelle attaque attribuée aux Mai-Mai contre une position de l’armée au quartier Paida, en commune Ruwenzori, dans la ville de Beni.

"Cette partie où nous sommes (Ndlr: Paida dans la commune Ruwenzori) est censée essuyer l'attaque des ADF. C'est à partir d'ici que le QG (de l’armée) avait connu la dernière attaque des ADF. Voilà que ce matin encore nous avons eu une attaque et à notre grande surprise nous constatons que ce sont les Mai-Mai. Et donc les Mai-Mai ont pratiquement atteint Beni et sont maintenant dans la partie censée abriter les ADF", a dit à ACTUALITE.CD, le capitaine Mak Hazukay, porte-parole de l’opération sokola 1.

L’armée avait qualifié le 18 octobre de "provocation" toute progression des miliciens de Lubero en direction de Beni et parle d’une coalition entre les deux forces négatives (ADF&Mai-Mai).

"Il y a lieu de penser qu'il y a une coalition entre les ADF que nous combattons dans cette partie et les Mai-Mai", a ajouté Hazukay.

En l’espace d’un mois, au moins quatre attaques ont été menées contre une des positions “stratégiques” des FARDC au quartier Paida.

"La première attaque avait eu lieu le 4 septembre. L'ennemi identifié aux rebelles ADF était venu du côté du parc national des Virunga. Il voulait déborder de deux sens, du côté de la colline de Paida rive gauche et aussi de la rive droite. Lorsqu’il a pris la droite, il s'est exactement heurté à notre position qui était bien installée. L'ennemi avait pris fuite après notre réplique et sur  place nous avions ramassé une arme RPJ, une bombe et quelques maillots de PKM. Nous avions constaté les traces du sang et les avons poursuivis, nous avons remarqué l'endroit où les assaillants s'étaient fait soignés vers la rive gauche. Maintenant cette attaque du matin nous ne pouvons pas dire que ce sont les ADF qui nous ont attaqué mais plutôt des Mai-Mai", a expliqué le capitaine Tsenda Kazadi, commandant compagnie du Quartier général de l'opération sokola 1.

Au moins 12 personnes ont été tués samedi dernier au quartier Boikene, en commune de Ruwenzori désertée par trois quart de ses habitants. Selon les autorités, parmi les victimes de cette récente attaque figurait un militaire et onze civils. Une dizaine de personnes sont aussi portées disparues.

Cinq miliciens et un militaire ont été tués il y a quatre jours dans une autre attaque à Isale, au Sud du territoire de Beni.

Les miliciens en provenance de Lubero auraient été envoyés, selon les autorités militaires, par des politiques du terroir pour "combattre" les ADF. Ils proviendraient notamment des villages de Masereka, Kipese, Kasugho, Makuranga, Mubana, Kaveseghe, Kanzanza, Kirikiri et Kitchumbiro, dans le territoire de Lubero.

Yassin Kombi, depuis Beni

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une