Inhumation d'une victime des tueries à Rubaya

La Cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu a condamné jeudi 18 octobre 2018, deux présumés auteurs des tueries de 12 civils à Rubaya (territoire de Masisi), à la peine de mort et au paiement d’une amende de 10 000 $USD chacun aux familles des victimes comme dommages et intérêts.

C’était lors d’une audience foraine tenue à Rubaya, 70 km à l’ouest de Goma. Un homme du nom de Nzabonimpa  Baragoreka a été condamné pour association des malfaiteurs, participation à un mouvement insurrectionnel, terrorisme et assassinat et Gasore Iranzi a écopé de la même peine pour association des malfaiteurs, commandement d’un mouvement insurrectionnel, terrorisme et assassinat.

Le prononcé a été lu par le Colonel Magistrat Adolphe Bula, premier président de la cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu.

D’autres présumés auteurs de ces tueries sont en cours d’audition par le tribunal militaire. Dans la nuit de samedi 6 au dimanche 7 octobre 2018, des hommes armés non identifiés ont attaqué et tué 12 civils dans le groupement de Rubaya.

Jonathan Kombi

 

 

 

Catégorie