Un milicien dans l'est de la RDC /  Ph. ACTUALITE.CD

Deux soldats des forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont été tués, ce vendredi 19 octobre, dans une embuscade des miliciens Maï-Maï, au nord-est de la ville de Butembo, dans la province du Nord -Kivu.

C'est sous un temps pluvieux qu'un groupe de miliciens munis d'armes à feu et lance-pierres ont tué les deux hommes en uniforme alors qu'ils s'abritaient contre la pluie, a rapporté le maire de Butembo, Sylvain Kanyamanda, joint par ACTUALITE.CD.

"Vers 14 heures 30 min, nous avions été alerté d'une attaque des Maï-Maï au niveau de l'entrée de la ville du côté nord-est, dans la direction qui mène vers Bulingi et Butughe. C'était sous une petite pluie que ces assaillants Maï-Maï sont venus pendant que les deux éléments FARDC s'abritaient contre la pluie. Ils les ont surpris et ont tiré dans leur kiosque, tous les deux sont décédés sur le champ", affirme le maire de Butembo.

Les tirs de ces assaillants ont fait régner la panique dans cette ville commerciale de plus d'un million d'habitants. Les militaires ont poursuivi les miliciens qui se sont retranchés dans la brousse, selon le maire. 

Jeudi dernier, cinq miliciens Maï-Maï et un militaire ont été tués au cours d'une attaque de la position des FARDC, à Isale, dans le sud du territoire de Beni.

Le même jour, l'armée a mis en garde les miliciens contre "toute progression" vers le territoire de Beni où plusieurs centaines de civils ont été tués par des présumés rebelles ougandais des Forces démocratiques et alliées (ADF).

Ces miliciens proviendraient notamment des villages de Masereka, Kipese, Kasugho, Makuranga, Mubana, Kaveseghe, Kanzanza, Kirikiri et Kitchumbiro, d'après l'armée loyaliste.

Yassin Kombi 

 

Catégorie