Photo ACTUALITE.CD

Un renfort de la MONUSCO a permis de repousser une attaque des présumés combattants ADF à Kasinga (Nord-Kivu), le 8 octobre.

« L’attaque visait cette fois-ci uniquement les militaires congolais mais n’a fait que deux blessés légers parmi les FARDC (…) A chaque attaque, la MONUSCO a toujours réagi en envoyant une de ses unités d’intervention rapide en appui aux FARDC. Cette prompte réaction permet de limiter les dégâts », a expliqué le porte-parole militaire de la MONUSCO, le lieutenant-colonel Serge Bruno Chabi, au cours de la conférence de presse de la mission onusienne ce mercredi à Kinshasa

Un jour plus tard, une patrouille de la compagnie sud-africaine de la MONUSCO, à Mayimoya, en mouvement pour Mavivi, était tombée sur une attaque dautres présumés combattants ADF.

« Les assaillants pillaient visiblement le village de Maibo et dépossédaient les populations de leurs biens », selon le constat des casques bleus. Quatre civils ont été tués et un militaire de la MONUSCO légèrement blessé.

Catégorie