Photo ACTUALITE.CD

Quatre civils ont été tués, le 9 octobre, à Maibo, sur la route d'Eringeti (Nord-Kivu), dans une attaque attribuée aux combattants ADF. C’est la MONUSCO qui a donné l’information.

« Une patrouille de la compagnie sud-africaine de Mayimoya en mouvement pour Mavivi avec pour mission d’escorter des personnels du bureau des Affaires civiles de la MONUSCO, à Eringiti, est tombée sur une attaque de présumés ADF. Les assaillants pillaient visiblement le village de Maibo et dépossédaient les populations de leurs biens », a expliqué le porte-parole militaire de la MONUSCO, le lieutenant-colonel Serge Bruno Chabi, au cours de la conférence de presse de la mission onusienne ce mercredi à Kinshasa.

C’est donc par un heureux hasard que les casques bleus sont arrivés sur place.

« L’arrivée inattendue de la patrouille de la MONUSCO a donc été salutaire pour ces dernières. Les assaillants s’en sont alors pris à la patrouille de la MONUSCO qui a riposté. Malheureusement, les forces négatives avaient déjà assassiné quatre civils. Ils ont également fait un blessé léger dans le rang des militaires sud-africains », a t-il ajouté.

La MONUSCO dit avoir constaté que les combattants ADF ont intensifié leurs actions dans cette partie du pays, notamment le territoire de Beni. A Beni-ville, les élèves ont manifesté mardi et mercredi pour réclamer la paix dans cette région.

Catégorie