Machine

Théodore Ngoy, l'un des candidats à l'élection présidentielle du 23 décembre 2018, a demandé à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) d'abandonner l'usage programmé de la machine à voter car "non prévue par la loi".

"Corneille Nangaa n'a pas le droit de nous imposer quelque chose non prévu par la constitution. Nous ne voulons pas de la machine à voter et son retrait n’occasionnera pas le report des élections », a-t-il dit en conférence de presse ce vendredi 21 septembre 2018.

Théodore Ngoy a en outre invité le président de la république sortant Joseph Kabila à « éviter de porter atteinte au processus électoral », qui passe, selon lui, par la libération des prisonniers et l'inclusivité des élections.

Théodore Ngoy a par ailleurs, demandé aux candidats écartés de la course présidentielle, dont Jean Pierre Bemba et Adolphe Muzito, de soutenir sa candidature avec promesse de les réintégrer tous dans le processus après les élections.

Catégorie