Catégorie
Mabaya

Le candidat à l'élection présidentielle, prévue le 23 décembre 2018, Jean Philibert Mabaya, compte mobiliser dès la première année, s'il était élu, 12 milliards de dollars américains (USD) pour exécuter son programme de gouvernance qui s'articule sur 12 piliers.  

Le sénateur dont la candidature à la magistrature suprême est portée par le regroupement politique Arc-en-ciel du Congo (ACC), a présenté, ce mardi 18 septembre, son projet de société au centre catholique Nganda.

Pour mobiliser les 12 milliards, Mabaya compte sur 2 milliards de recettes externes , 4.8 milliards de dollars que l'État arrive à réaliser et le tiers des 15 milliards de dollars qui échappent chaque année au trésor public (chiffre officiel) à cause de la corruption. Le candidat qui prône notamment la "restauration de la dignité du citoyen congolais" projette un budget de 20 milliards dès la deuxième année de son mandat pour finir autour de 100 milliards à la fin de son quinquennat.

Les 12 piliers du projet de société de Mabaya sont les suivants :

1. La restauration de la paix, la sécurité, l'unité et la cohésion nationale en tenant compte de nos richesses diversités culturelles ;

2. La construction d'une démocratie participative et l'instauration d'un état de droit ;

3. La promotion de l'éducation, formation professionnelle et artisanat et l'accès aux soins de santé et services sociaux de base ;

4. La croissance du développement économique notamment par la relance de l'Agriculture, Pêche et Élevage ;

5. La promotion des investissements par l'amélioration du climat des affaires ;

6. La construction des infrastructures ;

7. La lutte contre la pauvreté, laquelle dépend de la promotion des investissements

8. La protection de l'environnement ;

9. L'impulsion d'un développement équilibré des provinces ;

10. La promotion de la femme, de la famille, de l'enfant et une mise en oeuvre effective de la parité ;

11. L'encadrement des jeunes et la promotion de sports et loisirs

12. L'engagement des reformes structurelles pour la rénovation de l'administration publique.

Le budget de Mabaya, dès la première année de son quinquennat, est identique à celui de Seth Kikuni, le plus jeune des candidats à la troisième présidentielle en RDC.

Fonseca Mansianga

 

Vidéo