Breaking news

RDC : Deux officiers de la police détenus depuis 10 jours pour n’avoir pas empêché la marche de Lucha à Kananga

Marche des militants de la Lucha à Kinshasa

Le capitaine Kaseme Kaseme et le commissaire Mukengeshayi Tshibangu, du Groupe mobile d’intervention (GMI), ont totalisé dix jours de détention ce jeudi 13 septembre depuis leur arrestation par les autorités policières à Kananga (Kasai central), pour n’avoir pas empêché la tenue de la marche du mouvement citoyen Lucha, contre la machine à voter.

Leur libération était pourtant attendue la semaine dernière.

"C'est regrettable. Nous allons de promesse en promesse. Ils devraient déjà être libérés, mais on continue à attendre. Sinon, on fera une communication", a dit à ACTUALITE.CD Georges Kapiamba, président de l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) qui suit le dossier.

Lucha avait appelé à une marche le 3 septembre à travers le pays pour protester contre la machine à voter.

“La Lucha, section de Kananga, condamne avec la dernière énergie l'arrestation du capitaine Kaseme Kaseme et du commissaire Mukengeshayi Tshibangu, tous responsables du Groupe Mobile d'Intervention (GMI) de la Police Nationale Congolaise, qui n'ont pas exécuté les injonctions politiques leur imposées par les ennemis de la démocratie lors de son sit-in du 3 septembre 2018”, avait écrit le mouvement citoyen dans un communiqué.

Patrick Maki

Catégorie