KABILA

RDC : Electricité et routes, les défis principaux du secteur minier (Kabila)

Joseph Kabila a souligné le déficit en énergie électrique et en infrastructures routières comme principaux défis de l’industrie minière en RDC. Ainsi, a-t-il ajouté, il s’est attelé " à la finalisation des projets en cours afin de permettre à l’Etat congolais d’honorer sa part de contrat vis-à-vis des investisseurs évoluant dans ce domaine."  

« Le secteur de l’électricité a été libéralisé, celui des infrastructures de communication ouvert à d’autres contrats afin d’assurer la participation des privés à la couverture de ce besoin », a-t-il dit à l’ouverture, ce mercredi 12 septembre 2018, de la 3ème édition de la conférence minière à Kolwezi (Lualaba).

Il a également salué la bonne santé du secteur minier qui, d’après ses propos, est la résultante des efforts fournis par l’Etat depuis environ 15 ans.

« L’industrie minière a été relancée grâce aux initiatives prises notamment l’adoption, pour la première fois, d’un code minier exhaustif en 2012 (…). La production minière a prospéré pour atteindre le pic d’un million de tonnes de cuivre en 2014 après celui de 470.000 tonnes réalisées par la Gécamines entre 1095 et 1986. Elle l'a été aussi grâce à la paix et la stabilité retrouvée (…). La production industrielle de l’or a dépassé la barre de 30 tonnes en 2015 et celle de la cassitérite a aussi augmenté sensiblement grâce à un encadrement de plus en plus rationnel de l’exploitation artisanale et à la mutation des comptoirs d’achat en entités de traitement », a-t-il ajouté.

Ces assises, qui dureront 3 jours, sont placées sous le thème : « L’exploitation minière en RDC face aux impératifs de développement durable des zones productrices : Apport, rôle, responsabilité de l'État, de l’industrie minière, de la société civile et des communautés locales dans une synergie transparente à la lumière du code minier révisé ».

 

Catégorie