Kash

La réunion de l'opposition politique, ce lundi 10 septembre 2018, au siège du G7, a planché sur le consensus à obtenir avant d'affronter la date du 23 décembre. Les délégués se montrent confiants, mais rien n'a filtré sur les principales orientations qui se dégagent.

"Tout le monde était là et tout s’est bien passé. Les discussions sont à huis clos, il faut attendre le communiqué final à la fin des échanges", a dit à la presse Jean Baudouin Mambeke Mayo, secrétaire général de l'Union pour la Nation Congolaise (UNC).

"C'est une réunion stratégique", a, pour sa part, précisé Martin Fayulu, coordonnateur de la Dynamique pour l'unité d'actions de l'opposition.

Même si officiellement l’ordre du jour de la réunion n’a pas été dévoilé, l’on sait que les opposants discutent actuellement notamment sur la possibilité de désigner un candidat commun pour la présidentielle, prévue le 23 décembre de cette année.

Vendredi dernier, l'UDPS, le MLC, la Dynamique pour l'action de l'opposition et Ensemble pour le Changement s'étaient rencontrés en la résidence de Félix Tshisekedi, à Limete, sans l’UNC et la SYECO de Matungulu.

Le secrétaire général de l’UDPS, Jean Marc Kabund, la secrétaire générale du MLC, Eve Bazaiba, le secrétaire général de l'UNC, Jean Baudouin Mambeke Mayo, le vice-président d'Ensemble pour le Changement, Pierre Lumbi, le président de Congo Na Biso, Freddy Matungulu, le coordonnateur de la Dynamique pour l'unité d'action de l'opposition, Martin Fayulu, Gabriel Kyungu, Christophe Lutundula ont participé à la rencontre de ce lundi.

Catégorie