bemba

Les opposants réunis à Bruxelles, ce mercredi 12 septembre 2018, demandent « la participation effective aux élections des candidats exclus ou invalidés pour des raisons politiques afin d’assurer la tenue d’élections inclusives ».

C’est l’un des points contenus dans la déclaration finale de la rencontre à laquelle ont participé Félix Tshisekedi, Jean-Pierre Bemba, Adolphe Muzito, Moïse Katumbi et Vital Kamerhe, à Bruxelles.

Moïse Katumbi a saisi le Conseil d'Etat pour être autorisé à déposer sa candidature, même après la clôture de l'opération de réception des candidatures. Jean-Pierre Bemba a été exclu par la Cour Constitutionnelle au motif qu'il a été condamné pour subornation de témoins que les juges considèrent comme une infraction liée à la corruption. La candidature d'Adolphe Muzito a été déclarée irrecevable à cause d'un conflit avec le PALU (Parti Lumumbiste Unifié), a argumenté la Cour constitutionnelle.

Ils demandent également la restructuration et l’audit de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), conformément à l’Accord de la Saint-Sylvestre.

Ils ont également insisté sur l’application des mesures de décrispation du climat politique, comme prévu dans le même accord politique.

Lire aussi: RDC : A Bruxelles, les opposants réaffirment leur volonté de proposer un seul candidat

Catégorie