Lundi 3 septembre 2018 - 11:27

Breaking news

RDC : Des blessés "graves" et des interpellations dans les rangs de la Lucha à Goma et Bukavu
Marche des militants de la Lucha à Kinshasa

Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (Lucha) rapporte qu’une vingtaine de ses militants ont été blessés et plusieurs autres arrêtés, ce lundi 3 septembre, dans les villes de Goma (Nord-Kivu) et Bukavu (Sud-Kivu), lors de la première mobilisation contre la machine à voter.

“La police a arrêté la marche au niveau de l’ULPGL et littéralement frappé les manifestants pacifiques à l’aide de bâtons et de crosses d’armes. Au moins 5 blessés graves viennent d’être admis à l’hôpital Heal Africa. Plus loin au siège de la CENI, la répression se poursuit”, a tweeté le mouvement.

“Quatre militants ont été arrêtés dans la même ville. Nous condamnons ces actes barbares de la part de la PNC et restons mobilisés pour dire non à la machine à voter, imposée par Kabila et sa CENI”, a déclaré ce lundi à ACTUALITE.CD le militant Gloire Wanzavalere qui s'occupe du monitoring au sein du mouvement.

Dans la ville de Bukavu, le mouvement déplore une  "répression avec des grenades lacrymogènes, 21 camarades arrêtés, 7 blessés dont 2 graves", selon la même source.

A Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo, la manifestation anti-machine à voter a été dispersée par la police sans incident majeur.

“Il n’y a pas eu d’arrestation. Nous essayons encore d’atteindre le siège de la CENI pour déposer notre mémo”, a déclaré un militant.

Christine Tshibuyi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une