RDC: avec les blocs pétroliers récupérés à Dan Gertler, le pays peut envisager de passer de 24 000 barils/ jour à environ 300 000 barils/jour
Jeudi 1 décembre 2022 - 13:56
Présentation de l'accord entre le gouvernement et Dan Gertler
Présentation de l'accord entre le gouvernement et Dan Gertler

Le gouvernement congolais a publié ce jeudi 1er décembre le protocole d’accord relatif au règlement global des litiges et intérêts réciproques entre la RDC et Ventora Development, la société de Dan Gertler, signé le 9 février 2022.  

Pour le gouvernement, cet accord était “important et urgent”. Nicolas Kazadi a expliqué que cette entente porte sur les actifs petroliers se trouvant sur le Lac Albert. 

« Les actifs petroliers ont une durée de vie, aujourd’hui dans le cadre de la decarbonation de l’économie mondiale, qui est limitée. Le champ pour exploiter les nouveaux gisements est relativement court. Peut-être que  d’ici dix ans cela ne sera plus possible. Il y avait urgence de récupérer ces actifs et de les mettre en opération », a dit le ministre congolais des finances.

Et d’ajouter:

“Ses actifs petroliers sont voisins aux actifs petroliers ougandais, sur le même lac, pour lesquels le processus d’exploration et (bientôt d’exploration) était plutôt avancé, avec à la clé un projet de pipe-line pour l’évacuation de ce pétrole qui était calibré en fonction du projet ougandais. Il était urgent que nous puissions nous également nous positionner par rapport à cette évolution parce que vraisemblablement nous procéderions par la même voie pour évacuer notre pétrole ».

La crise pétrolière actuelle confirme la position congolaise, dit-il: « Nous avons aujourd’hui une capacité de production pétrolière d’à peine 24000 barils par jour. Rien qu’avec ces deux blocs nous pourrions monter à environ 300 000 barils par jour, c’est-à-dire environ autant que le Congo-Brazzaville. Ce qui nous donnerait l’opportunité d’envisager, par exemple, d’avoir une raffinerie sur notre territoire qui soit rentable et qui permette de réduire notre facture pétrolière ».

Cet accord négocié prend en compte des concessions faites par les deux parties.

Lire aussi: Publication du contrat RDC-Ventora : André Wameso rassure "qu'il n'y a rien à cacher dans ce contrat" et appelle à la conscience nationale pour barrer la route au bradage des minerais

Ivan Kasongo

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une