Breaking news

RDC : exposition d’art contemporain, rencontre artistique et échange sur les perspectives locales et internationales au cœur de la troisième édition de « Laboratoire Kontempo »
Samedi 9 octobre 2021 - 15:19
3ème édition de « Laboratoire Kontempo »
Ph. ACTUALITE.CD

La 3ème édition de « Laboratoire Kontempo », placée sous le thème « Kinzozi, réinvestir les perspectives », a débuté ce vendredi 8 octobre avec une introduction sur le projet et un débat ouvert avec quelques artistes. Des échanges s'ensuivent ce samedi 9 octobre à l’académie des beaux-arts, lundi 11 octobre au siège de la plateforme contemporaine, mercredi 13 octobre à la planète culturelle Esi Esimbi et le vernissage de l’exposition d’art contemporain se fera jeudi 15 octobre au Musée national de la RDC. L’exposition ira jusqu’au 15 novembre prochain.

Le projet « Laboratoire Kontempo », qui remet en question les structures communes du pouvoir postcolonial et les tendances dominantes des scènes artistiques contemporaines internationales, réunira des artistes, des spécialistes, des chercheurs de Kinshasa, de Berlin et autres, dans un espace expérimental, transdisciplinaire analogue et numérique pour relater et scruter les diverses perspectives sur la notion du « contemporain ».

Lydia Schellhammer, artiste visuelle et une des initiatrices du projet, a dit à ACTUALITÉ.CD que le travail de cette édition sera une suite du travail sur les traces coloniales constatée lors de l’édition précédente.

« C’est comme une suite de l’année passée où nous avons plus travaillé sur les traces coloniales qu’on trouve à Kinshasa, notamment dans la scène artistique. On s’est limité au constat. Et cette année, on s’est dit qu’on ne peut pas rester dans le constat, on doit proposer des manières pour dépasser le problème qu’on a constaté. Kingonzi, c’est pour nous une manière de collaborer entre des cultures sans retomber dans les structures coloniales. Donc, sans tomber dans l’incompréhension, dans la domination culturelle des uns sur les autres mais travailler en égalité », a-t-elle dit.

Une édition prolongée jusqu’en 2022

Cette troisième édition ira jusqu’en mai 2022 où des artistes de Kinshasa et autres se réuniront à Berlin, en Allemagne, pour une autre phase du Laboratoire Kontempo. Les artistes de Berlin également prennent part à la phase du projet qui se déroule à Kinshasa, soit physiquement ou virtuellement. Dans l’esprit du projet, la collaboration est une stratégie importante de décolonisation.

En tant que laboratoire d’interactions, de processus de négociation et de conflits, le Laboratoire Kontempo 2021/22 est un espace dans lequel des perspectives, des pratiques et des concepts à plusieurs niveaux sont mis en place.

« Je dois dire que la particularité de laboratoire Kontempo s’accentue plus sur la question d’échange et collaborations pour essayer d’élargir la réflexion et le travail artistique des artistes eux-mêmes, d’avoir des moyens pour élargir le discours, la théorie qu’on a sur notre propre travail, ensemble avec des chercheurs, des scientifiques », a indiqué Chris Mukenge, artiste visuel et membre de l’organisation.

Les artistes participants ont été sélectionnés par un jury après un appel à candidature. Un hommage sera rendu à l’artiste danseur Dorine Mokha, décédé le 8 janvier dernier. L’organisation a reçu l’autorisation de présenter son œuvre « Entre deux ».

Laboratoire Kontempo, un espace d’échange entre les perspectives locales de Kinshasa et de Berlin

Laboratoire Kontempo est un projet fondé par l'artiste congolais Chris Mukenge et l’artiste allemande Lydia Schellhammer à Kinshasa en 2019. La première édition s'est déroulée à Bandalungwa dans certains lieux culturels, la deuxième édition a été virtuelle en 2020 vu la pandémie. Cette édition se déroulera aussi bien en physique qu’en virtuel.

L’accent est mis sur un échange entre les perspectives locales de Kinshasa sur des sujets qui sont discutés au niveau international, mais qui ont une influence directe sur la vie quotidienne et les courants artistiques. Ces sujets incluent les stéréotypes dans la perception de l’Afrique et des cultures africaines, les réalités postcoloniales et leurs dynamiques de pouvoir et les hiérarchies linguistiques, intellectuelles et épistémiques.

« Kontempo » est un néologisme qui a émergé dans la scène artistique indépendante de Kinshasa, au début des années 2000, en contre-narration du discours académique et de l’influence occidentale de l’art. « Kontempo » est vu actuellement comme un nouveau code et une réinterprétation du terme « art contemporain » à Kinshasa.

Emmanuel Kuzamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une