Breaking news

Kinshasa : placé sous le thème « il n'y a de véritable renaissance que lorsque la femme est libérée », la 5ème édition du festival cinéma au féminin débute ce samedi
Vendredi 24 septembre 2021 - 09:39
Service infographie ACTUALITE.CD
Service infographie ACTUALITE.CD

La 5ème édition du Festival Cinéma au Féminin (CINEF) démarre ce samedi 25 septembre au centre culturel Boboto dans la commune de la Gombe. Cette édition, qui ira jusqu’au 1er octobre prochain, est placée sous le thème « Il n'y a de véritable renaissance que lorsque la femme est libérée ». Des projections, des ateliers, des panels, des rencontres professionnelles et une exposition photo sont prévus.

Le Sénégal est choisi comme pays invité d'honneur avec à la clef, la présence à Kinshasa de Kalista Sy, créatrice de la série phénomène « Maîtresse d'un homme marié » ainsi que les actrices Ndiaye Cire Ba (incarnant le rôle de Djalika) et Ndeye Binta Leye (incarnant le rôle de Lala).

« On a travaillé assidûment pour qu'il y ait de bons résultats, que les cinéphiles, les amoureux du cinéma puissent se retrouver sans honte. On a essayé de revoir beaucoup de choses, on a ajouté plusieurs lieux, le concept femme et histoire, femme et influenceuses, on va honorer nos aînés. Nous pensons que les jeunes aspirants doivent savoir d'où nous venons, qui est qui et où nous devons aller », a dit Clarisse Muvuba, directrice du festival.

Véritable cadre de promotion des œuvres produites et réalisées par les femmes, CINEF a pu sélectionner cette année un nombre de 53 films dont 34 fictions (4 long-métrages et 30 court-métrages), 16 documentaires (7 long-métrages et 9 court-métrages) et 3 séries venues des continents comme l'Afrique, l'Europe et les Amériques.

Deux jurys sont prévus pour la remise de 14 prix parmi les 53, lors de la soirée de gala à l’hôtel du fleuve Congo. Le jury international est composé de Balufu Bakupa-Kanyinda, Kalista Sy, Fiyou Ndondobon et Jean-Pierre Ilboudo tandis que le jury national est composé d’Annie Biasibiasi, Carole Maloba, Robert Nzuzi et Yan Mambo.

L'épanouissement de la femme qui est au centre de l'évènement cette année, circonscrit le cadre pour revisiter les prouesses des femmes africaines entrées dans le panthéon de l'histoire du continent dès l'Antiquité à nos jours à travers une exposition photo. Etant donné que la culture et le patrimoine constituent la base même de la renaissance africaine et offrent une occasion de revenir sur nos racines, CIINEF a mis aux avant-postes les dessous de cette même culture qui fait partie de l'un des piliers du chef de l'Etat Felix Tshisekedi pour sa présidence à la tête de l'Union Africaine afin d'immortaliser ces femmes qui ont brillé par leurs prouesses.

Outre l'atelier de production qui sera organisé au cours de l'événement, le Festival CINEF a créé une nouvelle rubrique dénommée « Rétrospective des films congolais » pour rendre hommage aux tauliers du cinéma congolais. Des cinéastes tels que Balufu Bakupa-Kanyinda, Monique Phoba, Roger Kwami, Jean-Michel Kibushi, Zeka Laplaine et Djo Tunda Wa Munga seront mis sur le devant de la scène.

Pour cette 5ème édition, le CINEF va se tenir notamment au Musée national de la RDC, au Ciné+ à Kintambo, à la salle du collège Boboto et à la 7ème rue Limété place commerciale.

Emmanuel Kuzamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une