Tueries dans l’est de la RDC : la CENCO plaide pour une opération militaire de grande envergure comme la mission « ARTEMIS »
Photo ACTUALITE.CD.

La Conférence Episcopale nationale du Congo (CENCO) a, parmi les recommandations contenues dans son message, issu de la réunion de son comité permanent, relatif à la situation sécuritaire et des massacres dans l’Est de la RDC, suggéré la mise en place d’une opération militaire de grande envergure à l’instar de la mission « ARTEMIS ».

« Que plaidoyer soit fait pour une opération militaire de grande envergure à l'instar de la mission « ARTÉMIS » qui fut menée, du 6 juin au 6 septembre 2003 en Ituri, par l'Union Européenne au titre de la Politique européenne de sécurité et de défense, sous l'autorité du Conseil de sécurité de l'ONU, selon sa résolution 1484 du 30 mai 2003 », disent les évêques de la CENCO.

« Nous demandons de renforcer les effectifs des régiments et les doter des moyens logistiques adéquats dont les drones de reconnaissance et d'attaques en vue de réduire les pertes en vies humaines et en matériels », ajoutent les prélats catholiques.

Cette opération envoyée en Ituri en 2003 par l’Union Européenne avait permis de mettre fin à la première guerre civile (1999-2003) dans cette partie de la RDC. Ce, en dépit de la présence des casques bleus de la MONUC (Mission d’Observation des Nations Unies au Congo). La mission ARTEMIS avait également comme objectif de permettre aux Nations Unies de mettre en place une « Brigade Ituri » des casques bleus pour maintenir la paix après le départ de la mission européenne qui était composée des forces spéciales françaises. Ces dernières avaient une base notamment au Tchad d’où décoller des avions de chasse pour intervenir à Bunia et ses environs.

Japhet Toko

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une