Samedi 1 août 2020 - 15:30

Breaking news

RDC : des ONG des droits de l'homme appellent à la sécurité des officiers militaires et policiers afin de faire échec au plan de déstabilisation du Grand Katanga
ACTUALITE.CD

Plusieurs organisations non gouvernementales des droits de l'homme ont appelé ce vendredi le gouvernement congolais à prendre au sérieux la situation d'insécurité prévalant actuellement dans la région du grand Katanga . Justicia asbl, ACAJ, la Voix de sans Voix et d'autres encore ont, dans un communiqué de presse, interpellé les autorités nationales.

" Au gouvernement congolais de prendre au sérieux le message d'avertissement lancé par Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza en date du 26 juillet 2020 sur la préparation d’un vaste conflit dans cette régions, à interpeller les autorités provinciales pour leur implication dans la dégradation de la situation sécuritaire et l'exacerbation des messages et autres pratiques tribales dans l'unique but d'affaiblir l'autorité de l'Etat, à tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité des officiers militaires et policiers basés dans le grand Katanga en vue de faire échec aux stratégies de déstabilisation de la région ", peut-on lire dans ce communiqué dont une copie est parvenue à ACTUALITÉ.CD.

Aussi, ces organisations non gouvernementales de droits de l'homme ont également appelé les autorités des provinces issues de l'espace Katanga  à ne pas cautionner l'insécurité de leurs administrés.

" Aux autorités provinciales de tout mettre en œuvre pour ne pas cautionner et encourager l'insécurité contre leurs administrés, à mettre à la disposition des services tous les moyens nécessaires pour démasquer les groupes des malfaiteurs qui endeuillent les différentes villes, cités et différents villages de ces provinces", ont précisé ces organisations non gouvernementales de droits de l'homme.

La région du grand Katanga fait face à plusieurs défis sécuritaires. Des actes de criminalité qui tendent à se pérenniser malgré les moyens logistiques disponibles pour les services de sécurité. Même dans la nuit du jeudi à ce vendredi , des ménages ont été visités au quartier Bel air, dans la commune Kampemba.  Plusieurs maisons cambriolées, des biens de valeur emportés, selon les habitants de cette partie de la ville du cuivre.

José Mukendi, à Lubumbashi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une