La VSV demande au gouvernement de s’assurer que la REGIDESO et la SNEL fourniront effectivement l’eau et l’électricité pendant les deux mois de gratuité 
ACTUALITE.CD

La Voix des Sans Voix pour les droits de l’Homme (VSV) a exprimé, ce mardi, sa vive indignation consécutive au manque d’eau dans plusieurs quartiers de la ville de Kinshasa en ce moment où sévit la pandémie coronavirus (COVID-19) et où la population en a grandement besoin pour se laver régulièrement et soigneusement les mains.

L’ONG parle entre autres des quartiers Matonge, Kauka Briking, Macampagne, Ngomba kinkusa, Télécom, Delvaux.

« Il sied de souligner que dans ces quartiers, la population est contrainte de veiller pour attendre parfois en vain l’écoulement d’eau dans les robinets entre 2 heures et 4 heures du matin. Ces derniers temps, des femmes et des enfants circulent au vu et au su de tout le monde avec des bidons et autres récipients en quête d’eau sans que cela puisse émouvoir les autorités congolaises en ce moment particulier de COVID-19 », rapporte l’organisation.

Pourtant, point n’est besoin de rappeler aux autorités congolaises que la mesure préventive et salvatrice consistant à se laver régulièrement les mains avec du savon ne peut nullement être respectée et contribuer à la lutte contre la propagation de la pandémie sans fourniture régulière et effective de l’eau par la Régie de Distribution D’eau (REGIDESO). 

VSV souligne que la REGIDESO qui a besoin d’un million de m3 d’eau pour ravitailler toute la ville de Kinshasa n’en disposerait que 550.000 et solliciterait de ce fait l’intervention du gouvernement congolais pour lui permettre de répondre au besoin en eau.

« Pour la VSV, quelles que soient les raisons, les autorités congolaises et les responsables de la REGIDESO sont appelés à agir immédiatement sans attendre en fournissant indistinctement de l’eau à toute la population de la ville de Kinshasa en vue de contribuer effectivement à la lutte contre la propagation du COVID-19 et de protéger et respecter le droit à la vie de toute personne », dit l’ONG.

L’organisation salue cependant la mesure de gratuité de consommation d’eau et d’électricité de deux mois prise par le gouvernement. Cependant, la VSV demande aux autorités congolaises à tous les niveaux de veiller à ce que la REGIDESO et la SNEL fournissent effectivement et régulièrement à la population l’eau et l’électricité pendant les deux mois pris en charge par l’Etat congolais.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une