Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Les travaux de rénovation des homes de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) lancés le 10 février dernier par le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), Thomas Luhaka sont à leur début. Ces travaux consistent à réhabiliter dans toutes leurs formes, les bâtiments qui datent de l’époque coloniale, qui devenus complètement délabrés. ACTUALITE.CD s’est rendu ce mardi à l’UNIKIN pour constater l’exécution desdits travaux.

Deux entreprises ont gagné le marché. Il s’agit de EGECOK et W.G CONTRACTOR qui exécutent les travaux sous la supervision de l’intendance générale de l’ESU, maître d’ouvrage délégué.

Sur place, les échafaudages sont montés et l’heure est à la dépose totale des fenêtres et portes en bois ainsi que le nettoyage des murs avant de les repeindre à nouveau.

« En ce moment, nous avons commencé par le nettoyage, la désinfection et la dépose de toute la menuiserie en bois. Nous sommes en train de défaire les portes, nous sommes en train de faire le décapage de la peinture parce que nous devons rafraichir tous les murs avec une nouvelle couche de peinture. Quant à la plomberie, tout est à refaire, il y a même des fosses septiques qu’il faut reconstruire. », a confié à ACTUALITE.CD, Jean Robert Kabamba, le superviseur des travaux.

L’idée est de revêtir les homes de leurs robes de 1953, affirme M. Kabamba.

« Quand nous parlons de la réhabilitation, cela veut dire que nous faisons un effort de remettre ces homes dans leur état d’origine. Pour ces bâtiments qui datent de 1953, il y a beaucoup de choses à refaire, nous sommes obligés de revisiter toute la toiture parce qu’il y a des endroits qui suintent et il faut remplacer des tôles, réparer le plafond, nous allons voir tous les circuits électriques, toute la plomberie, toute la menuiserie métallique, la menuiserie en bois. Bref il y a beaucoup de choses qu’il faut faire. », a-t-il décrit.

h

Hormis les travaux qui s’exécutent sur place, d’autres qui se font hors chantier évoluent bien.

« Il y a des travaux qui qui se font hors chantier comme par exemple la fabrication des portes qui a déjà commencé en atelier parce qu’elles seront directement acheminées pour être posées sur place. Cela est un grand avancement. Tout ce qui doit se faire hors chantier est déjà en train de l’être notamment les conteneurs des matériaux en provenance de l’étranger qui sont aussi en train de venir. », a ajouté le superviseur des travaux.

Le délai fixé pour ces travaux est de 8 mois. La réhabilitation de ces homes avait été décidé au cours du conseil des ministres après les étudiants y soient déguerpis suite aux affrontements de près de trois jours avec les policiers qui étouffait une manifestation pour réclamer la baisse des frais académiques. Au moins un policier était tué, selon les autorités.

Céphas Kabamba

 

Vidéo